• Que de changements dans cette chambre depuis que nous avons emménagé dans notre Terrier il y a un an et demi !

    La chambre bleue

    Au tout départ, ça ressemblait à ça :

    La chambre bleue

    Nous avons commencé par enlever le papier peint sur le mur du fond, et puis c'est resté comme ça un moment.

    La chambre bleue

    La chambre bleue

    Nous avons installé temporairement le petit renard dans cette chambre, mais au bout de quelques mois, son matelas avait commencé à moisir : sous le lino bleu au sol, il y avait en effet uniquement des tomettes posées sur la terre battue, donc l'humidité remontait beaucoup.

    Mes parents ainsi qu'un très très bon ami se sont occupé l'été 2015 de tout virer au sol, et de couler une dalle de béton avec une couche isolante (pendant que nous étions en vacances).

    La chambre bleue

    Et puis, le Doudoucha et mon père se sont ensuite attelés au plafond, afin que la chambre soit la mieux isolée possible.
    Ils ont cassé les plaques de plâtre...

    La chambre bleue

    Impressionnant, non ?

    Et puis ils ont installé une couche de chanvre isolante, puis des plaques de bois.

    La chambre bleue

    Un autre soucis s'est posé : au niveau du mur à gauche de la fenêtre, quelques poutres du plafond avaient commencé à pourrir, car il y avait un trou qui menait à la pièce d'à côté (la buanderie, une pièce assez humide...).
    Mon père a donc coupé sur mesure des poutres en bois afin de soutenir le plafond (au cas où).

    La chambre bleue

    Et nous avons ensuite pu cet été poser les plaques neuves au plafond...

    La chambre bleue

    La pose des bandes à joint a été la partie la moins drôle...

    La chambre bleue

    Et puis nous nous sommes occupés des murs : poncer, mettre du plâtre au niveau des trous, reboucher petits trous et fissures à l'enduit, poncer encore...

     La chambre bleue

    Et puis peindre !
    D'abord en blanc, partout, et puis un mur avec ce bleu lagon/canard que nous aimons tant tous les deux ♥

     La chambre bleue

    Il faut bien dire la vérité, les murs sont encore pleins de défauts, mais c'est une maison de plus de 200 ans, les murs sont complètements courbes, et nous avons beaucoup appris durant ces travaux :)

    La chambre bleue

    Nous en avons également profité pour peindre l'intérieur de la cheminée, qui était vraiment très sale.

     La chambre bleue

    Et puis ensuite, nous nous sommes occupés du parquet.
    Poser un film pare-vapeur (avec tout ça, si on a encore des remontées d'humidité !),

     La chambre bleue

    puis des plaques de sous-couche naturelle...

     La chambre bleue

    Et puis ensuite notre joli parquet ♥

    La chambre bleue

    Et voilà où nous en sommes aujourd'hui : il reste une plinthe à poser, il faudra ensuite lasurer les poutres, mettre des quarts de rond et des tasseaux au niveau des jointures murs/poutres, passer un bon coup de cire sur le parquet, changer et installer vraiment les prises, installer les rideaux, une armoire... et nous aurons un cocon parfait !

    La chambre bleue

    Mais en attendant, nous nous y sommes quand même installés, afin d'avoir enfin une vraie chambre (depuis un an que nous dormons dans la salle à manger). Quand la mini-renarde arrivera parmi nous, elle nous rejoindra dans cette chambre, et puis nous verrons ensuite si nous lui laissons la chambre bleue, ou si elle rejoindra son frère, ou, ou, ou... tout est possible et envisageable dans ce Terrier ! ;)

    La chambre bleue

    J'ai commencé la déco...

    La chambre bleue

    La chambre bleue

    La chambre bleue

    La cheminée sert de petite cabane et de cachette pour le petit renard, on peut lire des histoires, c'est chouette :)

    La chambre bleue

    Et puis vous reconnaissez sûrement nos tables de chevet dont je vous avais parlées il y a quelques jours...

    La chambre bleue

    En attendant d'avoir une armoire ou une commode, j'ai simplement installé une valise avec quelques habits, un panier avec les encours tricot/crochet, et un autre panier avec quelques livres et un plaid bien chaud !

    La chambre bleue

    Et vous savez ce que je préfère le plus dans cette chambre ? La luminosité que l'on a toute la journée, et les rayons du soleil qui viennent chatouiller le lit ♥

    La chambre bleue

    J'espère que cette petite visite vous aura plu, et que je ne vous ai pas trop ennuyé avec les explications des différents travaux !
    N'hésitez pas à me donner votre avis (ou vos idées !) dans les commentaires, je vous lis toujours avec un immense plaisir ♥

    Je vous souhaite une très belle soirée, moi je vais profiter encore un peu de notre jolie chambre bleue... Je suis obligée de me reposer cette semaine pour calmer les contractions, donc ça tombe bien que nous ayons fini cette pièce si lumineuse où je pourrais passer mes journées !

    ♥ Bises à tou-te-s ♥

    Chlouwy

    Enregistrer

    Pin It

    40 commentaires
  • Quand nous avons commencé notre potager il y a quelques mois, très vite nous avons songé à faire l'acquisition d'une serre.

    Le potager du Terrier : notre serre

     Nous habitons dans une région où le soleil et la chaleur ne sont pas présents à foison surtout en ce moment, et comme nous consommons quand même beaucoup de légumes, nous avons pensé à une serre pour faire pousser en quantité nos légumes préférés : les tomates, les courgettes, les aubergines et les courges.

    Le potager du Terrier : notre serre

    Bref, du coup nous avons commencé à farfouiller sur internet et dans des livres pour trouver une idée de serre, pour la fabriquer nous-mêmes, mais nous avons été réalistes : c'est beaucoup de temps, il faut quand même s'y connaitre un peu, et ça peut vite coûter cher si on se débrouille mal.

    Le potager du Terrier : notre serre

    Et notre principal problème : n'ayant jamais eu de serre ni de potager dans notre jardin, nous ne savions pas exactement où l'installer et si l'endroit serait idéal.

    Le potager du Terrier : notre serre

    Du coup nous avons décidé d'investir dans une grande serre pas chère made in china pour cette année, en sachant bien qu'elle ne durera pas des années, mais pour l'instant nous n'avons pas le budget pour investir plus, et nous verrons avec l'expérience si l'endroit choisi est le bon, si la taille de la serre nous convient, et nous fabriquerons une belle serre dans les prochaines années avec l'expérience en plus !

    Le potager du Terrier : notre serre

    Le potager du Terrier : notre serre

    Sur les quelques photos de cet article, vous pouvez voir les étapes de montage de la serre, on a été finalement assez efficaces pour la monter, malgré une notice uniquement en allemand haha !

    Le potager du Terrier : notre serre

    Et puis après montage, le Doudoucha s'est occupé amoureusement des petits plants qu'il a installés dans la serre : une vingtaine de plants de tomates, 2 pieds d'aubergines, 3 pieds de concombres (sur les tipis au fond), et une dizaine de pieds de courges et courgettes.

    Le potager du Terrier : notre serre

    Le potager du Terrier : notre serre

    Il a tout paillé avec les herbes de tonte du voisin pour protéger et garder l'humidité, et tous les soirs il va arroser la serre avec l'eau du bain et d'autres eaux de récup.

    Le potager du Terrier : notre serre

    Nous avons aussi mis un plant de basilic, en espérant qu'il tienne le coup, nous verrons bien !

    Le potager du Terrier : notre serre

    Une petite courgette ronde jaune commence à bien pousser...

    Le potager du Terrier : notre serre

    Et une courgette verte pointe le bout de son nez :)

    Le potager du Terrier : notre serre

    Vivement qu'on puisse goûter à tout ça !

    Le potager du Terrier : notre serre

    Si vous avez une serre, j'ai hâte d'avoir vos conseils de jardinage :)

    Je vous souhaite un beau dimanche (et une belle fête à tous les papas !)

    ♥ Bises ♥

    Chlouwy

    Pin It

    14 commentaires
  • Quelques nouvelles de notre jardin, et surtout de notre potager que nous avons commencé cette année !

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Nous nous sommes appuyés principalement sur le livre "Le poireau préfère les fraises" pour créer notre potager, qui fournit de nombreux conseils et explications claires pour réaliser un potager en associant les cultures.

    C'est en effet la première fois que l'on se lance officiellement dans un potager, du coup nous préférions partir avec une base sur laquelle nous appuyer.

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Les principaux conseils donnés dans ce livre sont de faire des rangs d"une vingtaine de centimètres dans votre potager, et un rang sur deux, de planter une plante fertilisante, qui va enrichir votre sol, ne pas laisser la terre à nue (pour éviter les mauvaises herbes, garder de l'humidité, capter l'azote...) et qui va protéger vos cultures, tout en leur apportant plein de bienfait.
    Ils conseillaient de planter des rangs d'épinards pour remplir ce rôle, mais n'ayant pas trouvé de gros paquet d'épinards, nous avons opté pour un mélange de 4 plantes fertilisantes et mellifères.

    Nous avons donc commencé par délimiter notre potager, ratisser le sol pour l'aplanir, virer le lierre et les racines, ronces...

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Et comme nous n'avons pas tout fait en une fois, nous avons installé des tôles pour que les mauvaises herbes ne repoussent pas en dessous.

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Puis nous avons délimité les rangs avec une corde.

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Et nous avons ensuite pu semer notre fertilisant sur la moitié de nos rangs (un rang sur deux).

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Pour arroser nos semis, nous avons utilisé un joli instrument que nous avions acheté en promo il y a quelques temps chez Nature et Découvertes (pour notre balcon à l'époque), c'est un mini arrosoir qui permet à l'eau de s'écouler en douceur.

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Et nous avons ajouté des rangs de trèfles, qui permettent de marcher dessus pour se déplacer dans le potager, tout en ne laissant pas la terre à nue, et les petites racines de trèfle vont "nettoyer" le sol.
    A l'automne nous couperons ces chemins de trèfle.

    Et les futurs rangs de plantation ont été recouvert de paillage pour les protéger avant les semis.

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Nous avons ensuite attendu que les rangs aient commencé à pousser pour semer nos petites graines.

    Nous en avons profité pour faire d'autres aménagements, comme des tipis pour les haricots.

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Et puis quel bonheur de voir nos rangs commencer à pousser !

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016
    Le mélange de fertilisant

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016
    Les petits trèfles

    L'évolution au fil des semaines :

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    On voit bien ici le petit rang de trèfle entre les deux rangs de fertilisants :

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Nous avons ensuite semé panais, haricots nains, épinards, carottes, betteraves... et planté de l'ail.

    Et aujourd'hui, après le déluge de ces derniers jours, le potager a bien changé !
    L'eau a bien profité à nos plantes :

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Les haricots poussent...

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016
    (avant le déluge)

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016
    (le weekend dernier)

    Les pois aussi...

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Quelques salades sont reparties...

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Et l'ail est sorti de terre !

    Le potager du Terrier - fin du printemps 2016

    Voilà pour la petite visite, quand notre jardin sera plus présentable (parce que je ne vous montre que la jolie partie, et qu'il y a encore des tonnes de rondins de bois à fendre qui gisent partout dans le jardin, des trucs qui trainent partout...) j'essaierai de vous faire une petite vidéo pour vous montrer tout ce qu'on a (enfin si ça vous dit, évidemment !)

    J'en profite aussi pour vous faire découvrir la chaine Youtube de permaculture de Damien Dekarz qui fournit de nombreux conseils pour faire un jardin autonome et qui ne nécessite pas beaucoup de travail, ses conseils sont bien documentés, et nous regardons avec beaucoup d'intérêt et de plaisir ses vidéos pour apprendre toujours plus de choses !

    D'ailleurs si vous avez un jardin et que vous avez des conseils à nous donner (conseils personnels, conseils de lecture, de vidéos, de sites...), nous prenons note avec plaisir !

    Je vous souhaite un bon weekend,

    ♥ Je vous embrasse ♥

    Chlouwy

    Pin It

    20 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Désolée pour mon absence bloguesque, mais nous sommes en vacances depuis une semaine, et nous en avons profité pour passer beaucoup beaucoup de temps au jardin, et beaucoup moins derrière l'ordi ;)

    Et pourtant, j'ai tant de choses à vous montrer ...

    A commencer par notre découverte du mois dernier : le four à pain du terrier !
    J'ai beaucoup hésité à partager ces photos avec vous, non pas parce qu'on veut garder ça secret, mais parce que les photos ne rendent rien du tout, on ne se rend pas vraiment compte, je n'ai pas réussi à faire mieux, désolée d'avance !

    Bref, il faut quand même que je vous raconte ça : quand nous avons acheté notre maison l'an dernier, l'ancienne propriétaire nous avait vaguement dit qu'à cet emplacement là, il y avait un four à pain avant...

    Notre four à pain

    Effectivement, on voyait bien l'entrée de la voûte, mais persuadés que c'était bouché, nous n'avons pas cherché à en savoir plus,
    les drains en terre cuite installés dedans nous servent à ranger nos bouteilles en verre, et nous trouvons ça très joli comme ça.

    Notre four à pain

    Sauf que quand nous avons parlé des travaux intérieur avec le maçon qui s'est occupé du ravalement, il nous a proposé de retirer les drains pour voir derrière...

    Et en fait, nous avons un énorme four à pain, profond de plus d'1 m 80 !

    Notre four à pain

    Notre four à pain

    Notre four à pain

    Les photos ne rendent vraiment rien, j'ai laissé Fleya rentrer dans le four pour qu'on se rende mieux compte de la profondeur, et j'ai mis une lampe de bureau devant. (mais ça ne rend pas grand chose, désolée !)

    Notre four à pain

    Notre four à pain

    Notre four à pain

    Le plafond de la voute est fait d'une multitude de petites briquettes imbriquées les unes dans les autres, c'est super joli.

    Notre four à pain

    Notre four à pain

    D'après le maçon, un four aussi grand devait servir à fournir tout le hameau, on essaie d'en savoir plus sur internet...
    Je vais réessayer de faire des photos du four en enlevant tous les drains devant et avec une plus forte lumière ça rendra mieux :)

    Bref voila, j'espère que ça vous plait de voir des p'tits bouts de notre terrier, si j'arrive à faire des photos plus potables que celles-ci, je vous montrerai la pièce secrète à l'étage un de ces jours...

    Enfin d'ici là, j'ai encore un milliard de choses à vous montrer : des tampons, des linogravures, de la couture, des écolotrucs, du jardinage... bref, les vacances où on reste à la maison, ça a vraiment du bon :)

    ♥ Je vous embrasse ♥

    Chlouwy

    Pin It

    28 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Pas de créations pour aujourd'hui, mais j'ai une nouvelle tout aussi géniale : le ravalement de notre maison est terminé !!!

    Le devant de la maison avait déjà été rénové par les anciens propriétaires...

    Le ravalement du Terrier

    mais le derrière et le pignon faisaient plutôt pitié, jugez par vous-même :

    Le ravalement du Terrier

    Un ami très proche nous avait conseillé de faire le ravalement avant d'autres travaux,
    car il faut avoir l'extérieur sain avant de s'occuper de l'intérieur.

    Et voilà, après trois semaines de travaux...

    Le ravalement du Terrier

    Tadam !!!

    La comparaison est saisissante, non ?

    La façade :

    Le ravalement du Terrier

    Le pignon :

    Le ravalement du Terrier

    Voici quelques photos des étapes du chantier...

    D'abord, les ouvriers ont commencé par piqueter les murs.

    Le ravalement du Terrier

    Le ravalement du Terrier

    Puis les tuiles de rive ont été enlevées afin de rajouter un bourrelet en zinc, pour que la pluie arrête de couler sur le mur
    (ce qui l'endommageait).

    Le ravalement du Terrier

    Les tuiles cassées ont été remplacées, et voilà les rives terminées :

    Le ravalement du Terrier

    Nous avons également fait changer toutes les fenêtres qui étaient en simple vitrage
    (et qui ne fermaient pas ou étaient cassées pour la plupart).

    Dans la cuisine...

    Le ravalement du Terrier

    ... dans les toilettes...

    Le ravalement du Terrier

    ...dans la salle de douche...

    Le ravalement du Terrier

    Et la fenêtre d'une future grande chambre à l'étage :

    Le ravalement du Terrier

    La petite fenêtre de la buanderie a été changée la dernière (il y a 2 jours à peine) :

    Le ravalement du Terrier

    Les maçons ont en parallèle commencé à ajouter des pierres là où il en manquait, à les jointer...

    Le ravalement du Terrier

    et puis ils ont renforcé les linteaux des fenêtres, avant de les recouvrir d'une sorte de ciment,
    tout comme le soubassement de la maison.

    Le ravalement du Terrier

    Le ravalement du Terrier

    Ensuite, ils ont projeté de la chaux sur les murs de la maison, et ont frotté les pierres pour les laisser apparentes.

    Le ravalement du Terrier

    Et pour finir, le soubassement a été réalisé en ciment rose (pour correspondre au devant de la maison)

    Le ravalement du Terrier

    Voilà la jonction entre le mur de devant, restauré il y a une bonne vingtaine d'année, et le pignon tout beau tout neuf :

    Le ravalement du Terrier

    Nous leur avons également demandé de poser des grilles d'aération en fonte à la place de celles en plastique existantes.

    Le ravalement du Terrier

    Et pour finir, le démoussage du toit a été effectué hier, et c'était bien nécessaire,
    car la mousse a commencé à endommager une partie de nos tuiles.

    Le ravalement du Terrier

    Maintenant on a une superbe maison dedans et dehors !!

    Le ravalement du Terrier

    J'ai hâte de vous montrer dans un prochain billet les trésors qu'on découvre tous les jours au terrier : une pièce secrète, un four à pain absolument immense (découvert hier !!!), un arbre complètement incroyable, et nous n'avons pas finir de trouver des choses, nous sommes à la recherche en ce moment d'un puits qui serait sur notre terrain...

    Bref, je vous souhaite un bon dimanche

    ♥ Grosses bises ♥

    Chlouwy

    Pin It

    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique