• Il est de ces projets qu'on mûrit pendant des années, qu'on réfléchit soigneusement, qu'on prépare longtemps avant de les mettre en œuvre...

    Et puis il y a aussi les choses qu'on fait sur un coup de tête, en quelques heures et qui finalement sont encore plus chouettes !

    Dans notre jardin, on fait surtout au coup de tête, à l'envi, à l'instinct (qui ne fonctionne pas toujours hein, loin de là), mais au moins on est très souvent raccord avec le chéri, et quand on se lance dans un projet, on y va à fond et on arrive à faire de chouettes choses rapidement.

    Mieux vaut fait que parfait.
    Better done than perfect.

    Et c'est ce qui est arrivée pour notre nouveau coin de fraisiers...

    Une butte de fraisiers au potager

    En arrivant au Terrier, il y a 6 ans, nous avons emmené les fraisiers qu'on avait installés sur notre balcon dans notre appart.
    Nous les avons replantés dans l'arrondi à côté de la maison, on trouvait ça joli, pratique, et c'était à côté de la menthe et d'autres arbustes de petits fruits qu'on a installés ensuite.

    Ils s'y sont plu, du moins on le pensait, ils ont fait de jolies fraises, et des stolons pour se reproduire. Oui, mais franchement, on n'a pas non plus eu des kilos de fraises, malgré le nombre de pieds (on en avait racheté des nouveaux en plus pour varier les espèces.).

    Alors on a admiré les fraisiers de mes parents (qui habitent près de chez nous, donc même climat), qui sont installés sur une butte dans leur jardin, plein sud.

    Et on s'est dit que les nôtres étaient quand même à l'ombre une bonne partie de la journée, et qu'il faudrait leur trouver une nouvelle place.
    Oui, mais pas le temps, d'autres projets, pas d'idée de place... On a laissé les fraisiers dans leur coin.

    Jusqu'à la semaine dernière. Nos voisins du bout de la rue ont cassé un cabanon en brique au fond de leur jardin qui tombait en ruine. On a récupéré les briques qu'ils ne voulaient pas garder, et puis j'ai repensé au parcours des enfants, celui qu'on leur avait installé il y a longtemps avec les rondins des arbres qu'on avait dû abattre. (je vous mets le lien ici de l'article dans lequel on l'aperçoit en vidéo, ça date et ça a tant changé depuis !)

    Une butte de fraisiers au potager

    Il y a une belle butte au bout de leur parcours, et l'endroit est très bien exposé. On a donc décidé de garder le versant sud pour y mettre les fraisiers, et l'idée a enchanté les enfants. Pensez, ils pourront grignoter des fraises sur leur parcours de jeu !

    Une butte de fraisiers au potager

    On a donc délimité 3 étages, qu'on a nettoyé à la petite pioche, et nous les avons ensuite remplis de terreau.

    Une butte de fraisiers au potager

    On a laissé l'herbe là où on n'avait pas prévu de mettre des fraises, ça permet de tenir les briques qu'on a juste un peu enterrées dans le sol.

    Une butte de fraisiers au potager

    Et voilà l'escalier terminé ! On y a mis tous les plants de fraisiers qui étaient à côté de la rhubarbe (plus 2 petits nouveaux qu'on avait acheté il y a quelques semaines), ça en fait vraiment beaucoup, une bonne quarantaine.

    Une butte de fraisiers au potager

    Comme c'est plein sud et que l'escalier rendra le sol plus sec que là où ils étaient avant, j'ai bien paillé les fraisiers avec du foin qui nous restait, pour garder l'humidité après les arrosages.

    Une butte de fraisiers au potager

    Et voilà, maintenant il n'y a plus qu'à patienter un peu :)

    Une butte de fraisiers au potager

    Je trouve le rendu très esthétique, et ça nous plait beaucoup. Depuis que nous avons emménagé, on avait surtout essayé de rendre le jardin fonctionnel, donc c'est un vrai plaisir cette année, que de prendre le temps de faire des jolies choses pour embellir le jardin.
    Et si en plus c'est pratique, et rapide à mettre en place, alors c'est encore mieux !

    Une butte de fraisiers au potager

    J'en profite aussi pour vous montrer le bac de fraisiers des enfants. Ils ont un livre de jardinage (qui n'est plus édité et c'est bien dommage car il est génial), qui propose des idées pour que les enfants installent facilement des petites cultures qui fonctionnent bien, et évidemment les fraises en font partie.
    Ils ont donc installé ce petit bac de fraisiers juste à côté de la maison.

    Une butte de fraisiers au potager

    Une bassine en émail avec un autre pot à l'intérieur, pour faire un étage et que les fraises prennent plus facilement le soleil.

    Une butte de fraisiers au potager

    Trois fraisiers dans le pot du haut, 5 dans celui du bas, on a bien paillé car ça chauffe bien devant la maison en été, et comme on passe devant tous les jours, on ne risque pas d'oublier d'arroser, ou de tourner le pot de temps en temps !

    Une butte de fraisiers au potager

    Voilà, j'espère que ça vous donnera envie de vous lancer dans la culture de fraisiers si ce n'est pas encore fait, et que ça vous plaira :)
    Et puis, plus que ça, j'espère aussi que ça vous donnera envie de mener à bien des projets, mêmes petits, qui ont l'avantage d'être réalisables facilement,
    et quoi de mieux pour ça que de commencer en semant quelques graines ?
    Je trouve que le potager et le jardin sont de merveilleux moyens de se faire du bien, d'être fier de soi, d'essuyer des échecs évidemment, mais aussi d'apprendre de ses erreurs et d'en ressortir plein d'humilité et de nouveaux projets !

    Bref, le jardinage comme remède à la mélancolie et à bien des maux, ça vous parle ? :)

    Je vous souhaite un douce fin de journée,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    EDIT : Comme vous avez été plusieurs à me demander les références du livre dont je vous parlais plus haut, je suis allée le prendre en photo et j'ai même fini par le retrouver sur le site de la maison d'édition, j'avais mal cherché, et bonne nouvelle donc : il est toujours édité !

    C'est le livre J'apprends à jardiner aux éditions Usborne.

    Une butte de fraisiers au potager

    Il est rempli de conseils pratiques adaptés aux enfants et même aux adultes voulant apprendre à jardiner.

    Il est joyeux et coloré, mais ce que j'aime surtout c'est qu'il aborde des thèmes qu'on ne retrouve pas forcément d'habitude dans les livres de jardinage pour enfants.

    Par exemple, les associations de culture,

    Une butte de fraisiers au potager

    ou bien la culture des choux asiatiques, ça change des tomates cerises et des fraises !

    Une butte de fraisiers au potager

    Bref, il est vraiment très chouette et j'ai appris beaucoup de petites astuces en le lisant, même si je jardine déjà depuis quelques années.
    (c'est juste dommage que la maison d'édition imprime ses bouquins en Chine, hum...)

    Une butte de fraisiers au potager

    Voilà, fin de la parenthèse :)

    Pin It

    8 commentaires
  • Cela fait quelques temps que j'ai installé des mangeoires juste devant les fenêtres du rez-de-chaussée de notre Terrier...

    Suffisamment hautes pour éviter tout accident avec les chats alentours, elles nous permettent d'admirer avec bonheur plein d'oiseaux différents, quand nous sommes dans le canapé du salon (hautement plus chouette qu'un programme télé, promis !) et quand nous sommes à table dans la cuisine.

    mésange mangeoire

    Il y a quelques semaines, j'ai pris mon appareil pour essayer de capturer ces petites bêtes en photo sans les effrayer.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Mésanges bleues, moineaux et mésanges charbonnières se pressent autour de la mangeoire, et c'est un ravissement de les observer, d'identifier leurs habitudes et de les reconnaitre avec les enfants.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Les moineaux débarquent toujours en bandes, ne sont pas très craintifs bien que méfiants, et prennent tout leur temps sur leur perchoir.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Les mésanges bleues, mes préférées, sont élancées, rapides et curieuses. C'est génial de les voir partir toujours du même endroit, et s'alterner pour chiper une graine par-ci par-là. Un vrai ballet aérien !

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les mésanges charbonnières sont les plus difficiles à prendre en photo car elles sont extrêmement méfiantes, et s'enfuient au moindre geste (même infime !)

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Si vous nourrissez vous-aussi les oiseaux en hiver, pensez aussi à jeter des graines directement au sol, certains oiseaux ne se servent pas en l'air, comme les rouge-gorge ou les pinsons (il me semble).

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Les enfants laissent aussi régulièrement des pommes abimées au sol dans le jardin, elles font le bonheur des merles !

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Et ils se font un plaisir d'aller casser la glace des divers abreuvoirs pour laisser les oiseaux étancher leur soif.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

     

     

     

     

    Bref, à propos d'oiseaux, il y a le comptage annuel des oiseaux de jardin le weekend prochain, les 30 et 31 janvier 2021, nous y avons participé l'an dernier avec les enfants, et c'est très chouette à faire : il faut se placer dans un jardin et recenser tous les oiseaux que l'on voit pendant une heure.

    Pas besoin d'avoir un jardin, un balcon suffit, ou même pas, d'ailleurs l'an dernier nous avions fait le comptage dans le grand parc municipal de la ville d'à côté, et nous avions observé des dizaines d'oiseaux différents, suivis des écureuils, bref une super expérience à faire en famille, d'ailleurs les enfants s'en souviennent encore !
    Il suffit de bien se couvrir et de partir à l'aventure (présenté comme ça, nos enfants sont toujours partants hihi !)

     

     

    Alors, ça vous donne envie d'essayer ?
    Une heure de son weekend pour passer un chouette moment et pour aider la LPO, et ne vous en faites pas si vous avez peur de ne pas les reconnaitre ou de ne pas recenser correctement, tout est détaillé , et promis c'est assez rapide ! Nous on avait noté dans un carnet toutes les espèces observées et on avait complété sur le site une fois de retour à la maison, au calme.

     

     

     

     

     

     

    J'espère que ces quelques photos vous auront permis de vous évader un peu,
    pas facile en ces moments un peu anxiogènes à tous les points de vue, alors courage à tous et à toutes, vous êtes super, et on va s'en sortir !

    Et n'hésitez pas à partager en commentaires vos trucs et astuces pour les oiseaux, j'avais fait l'an dernier un petit tuto pour faire des boules à graines pour les oiseaux si ça vous dit, et si vous avez envie de voir une mésange d'un autre style, j'ai fait un tampon gravé l'an dernier de mon petit oiseau favori ♥

    Des bises à tout.e.s et merci d'être là depuis des années pour certain.e.s ♥

    ♥ Je vous embrasse ♥

    Chloé

    Pin It

    9 commentaires
  • Coucou tout le monde !

    Me voilà enfin de retour après presque un mois d'absence, pourtant ce n'est pas l'envie de publier par ici qui manque, mais plutôt le temps !

    Le Doudoucha m'a dégoté de "nouveaux" objectifs pour mon appareil photo pour mon anniversaire, alors j'ai profité des rayons de soleil dans le jardin pour prendre quelques photos et vous donnez des petites nouvelles :)

    La gazette du jardin #5

    Les moutons vont bien, Lopi notre agneau est maintenant plus grand que sa mère, mais toujours aussi adorable et câlin
    (il vient réclamer des caresses dès qu'il peut!) et sur la photo c'est Tweed (et Pelote à droite et Lopi à gauche !)

    La gazette du jardin #5

    Nous allons peut-être réussir à récolter des baies de goji cette année, notre arbuste grandit énormément et nous adorons ces petites fleurs violettes qui apportent du pollen aux abeilles d'automne et de la couleur au jardin !

     La gazette du jardin #5

    Dans la serre, nous récoltons les derniers légumes d'été, on laisse les aubergines encore un peu, mais les températures baissent et je ne pense pas que les légumes grossiront encore !

    La gazette du jardin #5

    Nous avons également récolté quelques potimarrons, on a vraiment raté nos plants de courges cette année, donc les récoltes sont minimes, mais on fera mieux l'an prochain, assurément !

    La gazette du jardin #5

    Je n'ai pas pu résister à prendre ces tomates en photo, leur couleur est complètement dingue !
    Ce sont des tomates bleues (qui deviennent quand même un peu rouges en mûrissant, là elles ne sont pas du tout mûres), leur chair est un peu acidulée à maturation, et ça fait très joli dans les salades estivales !

    La gazette du jardin #5

    Voici notre escalier à aromates : tout en haut, il y a toujours la menthe (menthe bergamote et menthe "normale").
    Au milieu, de la sarriette à gauche qui se plait très bien depuis plusieurs années et qui envahit doucement le reste si on n'y fait pas attention, au milieu des graines de persil qui se sont ressemées toutes seules et à droite la ciboulette.
    Et en bas, nous avons racheté un thym et un thym citron (les nôtres n'avaient pas survécu, ce n'est peut-être pas judicieux de les remettre au même endroit d'ailleurs !) et entre les deux, du persil et de la coriandre.

    La gazette du jardin #5

    Un coucou de Padchoi, la poulette la plus douce du Terrier, mais malheureusement c'est aussi la plus peureuse, donc impossible de caresser son plumage !
    D'ailleurs, c'est rare de réussir à l'avoir en photo, elle est plus rapide que l'obturateur de l'appareil !

    La gazette du jardin #5

    Et pour finir, voici notre dernière grosse récolte de la saison : des tonnes de tomates cerise (qui ont fini en bocaux de coulis, sur une pizza ou dévorées en entrée), des betteraves chioggia magnifiques une fois coupées qu'on récolte par dizaines car elles ont repoussé spontanément un peu partout dans le potager (et même dans la pelouse !), des courgettes, potimarrons, et surtout... des kilos et des kilos de noix !

    La gazette du jardin #5

    Nous en avons ramassé plus de 25 kilos (et il y en a encore au jardin !) qu'on fait sécher dans des cageots, je vous laisse imaginer la tête de notre cuisine, car c'est dans cette pièce qu'on stocke tout ça ! Nous avons aussi récupéré plus de 200 kilos de pommes, mais ça fera l'objet d'un autre article de blog, quand on en sera venus à bout !!

    Je vous laisse avec une mini vidéo du mois de septembre, j'espère que ça vous plaira, c'est plein de trucs mignons..

    Et vous alors, qu'est ce que vous faites au jardin en ce moment ?
    Nous essayons d'y passer plusieurs heures par semaine, mais ce n'est jamais assez suffisant pour avancer comme on l'imagine !
    Et puis on a aussi envie de passer du temps dans la maison pour avancer sur d'autres fronts (le rangement du grenier, l'isolation de la chambre d'amis, le rangement tout court !), bref nous ne sommes pas à court d'idées pour s'occuper pendant les prochaines vacances qui arrivent !

    Je vous souhaite une bonne fin de semaine et j'espère à bientôt !

    Je vous embrasse

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    14 commentaires
  • Coucou tout le monde,

    Il est temps pour moi de vous montrer ce qui nous a occupé une bonne partie du confinement, mais aussi avant :

    notre serre géodésique !

    Notre serre géodésique

    Ça fait longtemps que nous connaissions le principe, mais nous n'avions jamais pris le temps de nous informer sur la construction d'une telle serre.
    Et puis, fin février, j'ai découvert Hubs, un système de d'attaches qui permet de réaliser un dôme géodésique de n'importe quelle taille (dans une certaine limite évidemment), sans trop se prendre la tête, c'est un kit pour les gens qui veulent un dôme rapidement, sans calculs compliqué, et sans une tonne de matériel spécifique. On a commandé un kit rapidement (ça coute quand même environ 130€ il me semble), et puis nous avons acheté les tasseaux qu'il nous fallait, ainsi qu'un gros rouleau de bâche pour serre (sur le bon coin).

    Une fois tous les tasseaux découpés (il y a un calculateur sur le site pour savoir quelle taille de tasseaux faire selon la taille du dôme souhaité, on visse le système de fixation à chaque extrémité des morceaux de bois, et on les clipse entre eux en suivant la notice de montage.

    En théorie, ça prend à peine 30 min à monter (il y a même une vidéo sur le site où les personnes fabriquent ça en 2 min chrono !), mais dans les faits, cela dépend beaucoup de la taille de dôme souhaitée : plus vous voulez un dôme grand, plus les tasseaux seront lourds, et plus c'est compliqué à garder en place pour le monter.

    Notre serre géodésique

    On s'y est mis à trois avec le Doudoucha et mon frère (à l'époque j'avais encore mon gros bidon !), on a tout déconstruit plusieurs fois, on s'est beaucoup découragé, et puis au bout de 2 heures, les garçons ont réussi à monter le dôme, en partant de l'extérieur, contrairement à ce qui était préconisé. (pendant que je m'échouais telle une baleine dans le canapé, après tant d'efforts !)

    Notre serre géodésique

    Ensuite, quelques semaines plus tard (j'ai accouché entre temps), nous avons posé la bâche. J'ai découpé tous les triangles (il y a 2 tailles différentes) que le chéri a fixé au dôme avec des agrafes.

    Notre serre géodésique

    Puis il a passé un coup de décapeur thermique pour "souder" les triangles entre eux et étanchéifier. Bon ce n'est peut-être pas très académique comme façon de faire, mais ça fonctionne pas trop mal !

    Notre serre géodésique

    Nous avons laissé une ouverture sur le haut, pour pouvoir ouvrir quand il fait trop chaud.

    Notre serre géodésique

    Et une sur le côté, pour faire la porte. Nous avons décidé de surélever tout le dôme, pour augmenter la capacité de la serre (à ce stade elle faisait environ 2 mètres de haut) et pour pouvoir circuler facilement.

    Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir le système de fenêtre réalisée pour ouvrir et fermer le dessus.

    Notre serre géodésique

    Il a fallu couper les bastaings en bois à la bonne hauteur, pour que la serre soit de niveau (car le sol n'était pas droit).

    Et puis nous avons fixé le tout dans le sol avec des  supports en métal à enfoncer dans le sol.

    Notre serre géodésique

    Bon tout cela nous amène fin avril-début mai, avec le confinement et les trois enfants, on avance petit à petit, comme on peut, avec les mille choses à faire à la fois.

    On enlève la pelouse sur le tour, pour avoir de la terre brute, on met la pelouse dans le poulailler pour les poulettes

    Notre serre géodésique

    Et au centre, on place un carré potager bricolé pour servir de table de semis à la fin de l'hiver, et de bac de plantation le reste du temps.

    Notre serre géodésique

    Au niveau du bas de la serre, nous avons fixé provisoirement un long rectangle de bâche, qu'on déplie quand il fait frais, et pendant l'été, on l'enlève pour laisser de l'air passer.

    Notre serre géodésique

    Et voilà ci-dessous les dernières photos prises de notre serre. Elles datent déjà d'il y a deux semaines, donc les plants ont beaucoup poussé, mais ça vous donnera une idée de son aménagement. Et les plants sont également assez petits car nous les avons fait pousser dans une terre toute pourrie (erreur numéro 1, à ne pas reproduire l'an prochain !) et car nous les avons replantés tardivement en pleine terre, donc ils n'étaient vraiment pas en forme !
    (mais on apprend de ses erreurs, n'est-ce pas ?)

    Notre serre géodésique

    Au centre, dans le bac, nous avons mis 4 plants de tomates, un plant de potimarron au centre et deux plants d'aubergine dans les "trous".

    Tout autour, une vingtaine de plants de tomate, avec quelques plants d'aubergine et de poivron de-ci de-là. Le Doudoucha a semé du basilic un peu partout au pieds des tomates, et ça pousse plutôt bien !

    Notre serre géodésique

    Ci-dessous, nos tomates voyages, qui sont quasiment mûres à l'heure où je vous écris.

    Notre serre géodésique

    J'ai tendu une ficelle entre le bac central et le plafond de la serre pour y suspendre la courge, on a un mini potimarron !

    Notre serre géodésique

    Voilà, c'est tout pour la visite de notre serre, j'espère que ça vous a fait découvrir des choses et que ça vous inspirera peut-être.

    Je vous souhaite un doux mois d'août,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    15 commentaires
  • Au mois de juin j'ai eu envie de garder un souvenir en vidéo de notre jardin...

    Alors cette vidéo n'est ni parfaite, ni bien filmée, mais elle est faite avec amour et avec plein de nous dedans !

    Je vous laisse la regarder et je l'espère, l'apprécier...

    Et je vous mets au défi de trouver en la visionnant  (en vrac) : une larve de coccinelle, une petite fille qui chante, une abeille charpentière, des enfants qui détruisent des taupinières (oups !), un Django qui n'a visiblement pas envie d'être filmé, des jolies promesses de fruits secs, des futures confitures, des graines de rhubarbe et d'angélique, notre nouvelle serre construite avec amour (et beaucoup de sueur, je vous en reparle bientôt !), nos premiers petits pois...

    Bref j'ai pris beaucoup de plaisir à filmer tout ça, je pense que je vais récidiver (surtout si ça vous plait, dites moi ! et n'hésitez pas à me dire ce qui ne vous plait pas, que je m'améliore la prochaine fois !), surtout que mon très cher appareil photo chéri viens de me lâcher et est donc parti en réparation, donc en attendant je n'aurai que mon téléphone !

    Je vous souhaite un doux weekend, nous on va le passer à fêter l'été en famille, les papas, la musique... bref youpi !

    Je vous embrasse

    ♥ Bises ♥

    Chloé


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique