• Notre presse-mottes et les semis de printemps

    A noël dernier, j'ai offert un presse-mottes au Doudoucha pour nos futurs semis.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    C'est un appareil manuel en métal qui permet de faire des mottes facilement pour les semis, et ce qui m'a séduit, c'est qu'on n'utilise pas de godets en plastique pour les faire.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et en plus, on utilise beaucoup moins de terre pour chaque graine, et on gagne du temps ! Je l'ai acheté une trentaine d'euros sur le site de la ferme de Sainte Marthe où on a l'habitude de commander nos graines.

    Je vous ai pris des photos pour vous expliquer comment ça fonctionne.

    D'abord, on commence par bien mouiller le terreau. On a utilisé du terreau universel qu'on a acheté en gros sac chez les pépiniéristes d'à côté, mais depuis j'ai appris qu'on pouvait en faire facilement (soit avec des feuilles mortes, ou en faisant un mélange compost/terre), mais on n'a pas encore testé.

    Je vous conseille juste d'utiliser une terre qui n'a pas trop d'écorce et de fibre de bois, car je trouve que ça assèche beaucoup les mottes (et les semis en général), et dans ce cas attention à l'arrosage !

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Donc on mouille généreusement la terre (on peut mettre évidemment des gants hein...)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Pour savoir si c'est la bonne consistance, on doit pouvoir facilement modeler une boule avec,

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    et quand on presse la terre dans la main, il y a un peu d'eau qui s'écoule.

    Je vous rassure, on prend très vite l'habitude de reconnaitre la bonne consistance, et maintenant je prépare la terre sans me laver les mains dedans, promis !

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Ensuite on va presser le presse-motte dans le terreau, plusieurs fois pour bien qu'il y en ai dans chaque compartiment. Pour vérifier que ce soit bien rempli, je n'hésite pas a regarder en dessous et à appuyer un peu sur la terre pour voir si c'est bien rempli partout.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et ensuite, il n'y a plus qu'à presser sur la poignée pour libérer les mottes ! On les a faites sur des grands plateaux que le Doudoucha a récupérés aux encombrants (je crois que c'était une table à l'origine, mais ils sont absolument parfaits ainsi !)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Il y a un trou pour l'emplacement de la graine, et il n'y a plus qu'à semer dedans, un graine par motte.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Nos renardeaux ont pris beaucoup de plaisir à faire les premiers semis (bon après, quand ils ont vu qu'on en faisait tous les weekend, ils ont fini par se lasser haha !)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    On a récupéré des petits bouts de cagette pour faire les étiquettes, et voilà !

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Comme la terre est très humide, il n'y a pas besoin d'arroser tout de suite, et on l'a ensuite fait par le bas, en versant juste de l'eau sur le plateau pour ne pas trop mouiller les feuilles...

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Bon, ensuite, j'ai pris le pli avec le presse-mottes (finalement c'est moi qui ai géré tous les semis cette année, alors que c'est le chéri qui les faisaient les années précédentes, mais je suis en congé parental donc j'ai plus de temps, et surtout, j'ai développé une véritable passion pour mes petits plants chéris...)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    J'ai lancé une tournée monumentale de tomates (avec uniquement des graines récupérées), je les ai faites un peu tardivement celles-ci, donc elles ne seront prêtes que fin mai, mais c'était surtout pour donner aux copains, et avoir des plants en plus au cas où. (d'ailleurs si vous habitez dans le coin de la Seine et Marne,n'hésitez pas à m'envoyer un mail, on va avoir du surplus !)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et voilà les premiers plants qui lèvent après quelques semaines. On teste beaucoup de nouveautés cette année, ci-dessus, des plants d'artichaut..

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et là, des cornichons et concombres déjà bien grands, que j'ai ensuite repiqués.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Le presse-mottes m'a aussi bien aidé pour certains semis que j'avais fait d'abord dans des barquettes (par exemple ces petites fleurs reine-marguerite), car les graines sont parfois trop petites pour être semées une par une, donc dans ce cas j'en sème plein dans une barquette avec peu de terre, puis je repique dans les mottes.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Alors après, évidemment, il faut repiquer la plupart des plants, et alors là, on utilise des pots de récup, mais pour le démarrage on gagne beaucoup de place avec les mottes, on n'a pas besoin de 200 pots (dans le cageot ci-dessous, il y a 77 mottes de tomates, on peut difficilement faire mieux !) ni de beaucoup de terre pour démarrer.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et voilà les tomates les plus avancées, qu'on a semé tout début mars, et qui viennent d'être plantées directement dans le jardin, dans la serre. On avait fait quelques plant plus tôt que les autres en sachant qu'ils iraient dans la serre.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et on en parle de ce chou kale en pleine croissance ? Autant on est maintenant habitués à voir la tête des premières pousses de tomates, autant je voue une admiration sans limite à ces petits choux ! (y a t-il d'autres fada comme moi dans l'assistance ?)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Bref, voilà pour le moment, maintenant les plants sont un peu plus avancés, il faudrait que je prenne quasiment des photos tous les jours pour voir l'évolution !
    Je prends énormément de plaisir à jardiner cette année, je fais encore des erreurs, évidemment, mais j'apprends beaucoup et je bichonne tous mes petits plants en espérant qu'ils nous régaleront longtemps !

    Pour les erreurs à éviter l'an prochain, commencer à semer les aubergines et poivrons dès le mois de février, on a attendu début mars, je savais que c'était long et j'ai donc semé avant les tomates, mais 2 mois après, ils sont encore petits et je ne suis pas sûre de pouvoir les planter au jardin mi-mai...

    Quant aux tomates, j'en prévoirai plus dès le départ, même si je suis contente d'avoir échelonné !

    Voilà, maintenant j'attends avec impatience le retour des vrais beaux jours (même si je suis ravie qu'il pleuve enfin pour remplir toutes les cuves) pour pouvoir planter tout ce petit monde au potager, et vous faire visiter tout ça virtuellement (sûrement en vidéo), parce qu'évidemment, ça a énormément changé depuis l'an dernier !

    Je vous souhaite une douce fin de journée, et je vous retrouve tout bientôt pour vous présenter le nouvel habitant du Terrier :)
    (vous pouvez essayer de deviner dans les commentaires, sauf ceux qui ont déjà vu l'info sur instagram évidemment !, et je vous préviens tout de suite, ce n'est pas un humain de plus !)

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Roanne
    Mardi 11 Mai à 22:25
    Roanne

    Cela fait déjà quelques années que nous avons un presse-mottes, cet outil est génial ! Il faut juste trouver le bon équilibre quand on mouille la terre, ensuite c'est vraiment pratique. Quand on fait beaucoup de semis, c'est vite un "gadget" indispensable.

      • Lundi 5 Juillet à 22:04
        Oui, je suis vraiment d'accord avec toi, c'est devenu un indispensable pour moi, je gagne beaucoup de temps et j'utilise beaucoup moins de terreau !
    2
    Lundi 5 Juillet à 21:20
    Pantoufle

    Très chouette le presse motte ! Je suis toujours aux godets, mais bon, j'en ai jamais acheté un seul :P je me fourni aux poubelles des cimetières, comme ça ça évite en plus le gaspillage.

    Et je le confesse, je fait parti de la secte des addict aux bébés choux kales :P ils sont trop mimis ! Mais cette année, la poulette nouvellement arrivée ne m'en a pas laissé grand chose :/ Tant pis, j'en referai l'an prochain.

    Belle semaine Chlouwy, bises !

      • Mardi 6 Juillet à 15:16

        Nous non plus on n'a jamais acheté de godets, mais mine de rien ça fait du plastique à jeter quand ils se cassent, et puis ça utilise plus de terre quand on prépare les semis :) Dommage pour les choux kales, l'an dernier ce sont nos moutons qui nous les avaient boulottés entièrement !

        Tu peux en semer en juillet pour faire des cultures d'hiver

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :