• Bonjour tout le monde !

    J'espère que vous avez passé un bel automne, euh un bel été...

    Ici on n'est pas spécialement partis en vacances mais on a reçu plein de copains, on s'est fait quelques virées à Paris et on a profité du jardin (entre deux averses !)

    Cette année, on s'est lancé comme défi de récupérer plein de graines au potager, histoire d'en acheter moins l'année d'après, et surtout pour pouvoir en donner autour de nous, et pourquoi pas faire des échanges :)

    C'est aussi la première année où je prends le temps de semer des fleurs au jardin, les années précédentes, je me disais que c'était inutile puisque ça ne se mangeait pas... Mais non seulement ça embellit le jardin, ça attire les insectes et en plus la plupart des fleurs qu'on a mises au jardin sont comestibles !

    Bref, tout ça pour dire que je me suis amusée cet été à graver ce tampon pour mes futures récoltes de graines !

    Tampon gravé pour sachets de graines

    S'il a cette forme particulière, c'est que je me suis inspirée des sachets de graines que nous envoie régulièrement mon amie Mélanie.

    Tampon gravé pour sachets de graines

    Le petit sachet se plie facilement, on en plie plusieurs à la fois dans des feuilles de brouillon, et maintenant qu'il y a une jolie étiquette, on peut même ajouter l'espèce et la date de récolte !

    Tampon gravé pour sachets de graines

    Je me suis aussi inspirée des sachets de graines de la Fabutineuse pour les motifs, et voilà un tampon qui me sera fort utile les prochaines semaines !

    Tampon gravé pour sachets de graines

    D'ailleurs si vous avez des graines à échanger, n'hésitez pas à m'envoyer un mail, de mon côté j'ai récolté des graines de : tomates (de plein de variétés différentes, et de toutes les couleurs !), bleuets, lavatère, capucine, cosmos, nigelles, pavot, rose trémière, et bien d'autres choses !

    Tampon gravé pour sachets de graines

    Si ça vous tente d'échanger des graines (ou si vous avez d'autres envies de troc !), un petit mail ♥

    Je vous souhaite une douce soirée, ici c'est la reprise de l'école depuis plusieurs semaines dans nos têtes et dans nos classes même si on ne fait la pré rentrée officielle que demain !

    Alors bonne rentrée à tous les écoliers et leurs maitre.sses et à bientôt !

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    12 commentaires
  • Bonjour, bonjour !

    Me voilà déjà de retour pour vous donner des nouvelles du jardin :)

    Gazette du jardin #6 (en vidéo !)

    Malgré la pluie qui nous a gâché une bonne partie du mois de juin, le potager se porte plutôt bien !

    J'ai passé énormément de temps dehors, pour attacher une tomate par ici, semer des graines de basilic par là, repiquer du maïs, cueillir des fèves, contempler les fleurs, et surtout, filmer tout ça, jour après jour.

    Gazette du jardin #6 (en vidéo !)

    J'ai essayé pour une fois de vraiment m'appliquer au montage de la vidéo, à me caler (plus ou moins) sur la musique, bref à faire les choses un peu moins à l'arrache que d'habitude, et étonnamment, ça n'a pas été beaucoup plus long !

    J'ai filmé plus d'une centaine de fois au potager durant le mois, essayant de capter un peu tout à la fois...

    Gazette du jardin #6 (en vidéo !)

    Bon évidemment, tout pousse si vite en ce moment que je pourrais tout refilmer aujourd'hui et tout aurait déjà énormément changé (comme par exemple les tomates dans la serre qui ont déjà leur taille finale, il ne leur manque plus qu'un peu de soleil pour qu'elle mûrissent !), et le potager ressemble à une jungle...

    Une fois n'est pas coutume, il y a un peu plus de "nous" que d'habitude, un peu plus de tranches de vie, et j'aime beaucoup le rendu.

    Gazette du jardin #6 (en vidéo !)

    Bref vous l'aurez compris, j'espère de tout cœur que ça vous plaira !

    N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, ça me fait toujours énormément plaisir de vous lire,

    Je vous souhaite une bonne soirée,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    7 commentaires
  • ... Ou comment je n'ai pas réussi à trouver un titre mieux que celui-ci (oups !)

    Aujourd'hui je vous montre une commande de mon père, qui voulait que je lui réalise une pancarte en bois peinte pour décorer la porte de son atelier.

    Une pancarte pleine de légumes...

    Je n'avais aucune contrainte, si ce n'est que ça devait être suffisamment grand pour être vu de loin.

    Une pancarte pleine de légumes...

    J'ai utilisé un vieux tiroir pour avoir une planche en bois de taille intéressante, et j'ai tout peint à l'acrylique.

    J'ai commencé par le texte, j'ai fait des cases au crayon à papier pour que les lettres soient équilibrées sur la pancarte.

    Une pancarte pleine de légumes...

    Ensuite, j'ai ajouté des fruits et légumes un peu au hasard, selon la place que j'avais, en essayant d'équilibrer les couleurs et les formes.

    Une pancarte pleine de légumes...

    On voit encore le quadrillage que j'ai fait au crayon sur certaines photos. Heureusement, ça part facilement avec une gomme.

    Une pancarte pleine de légumes...

    J'ai vraiment fait des dessins basiques, très enfantins, sans prendre de modèle ni de références, juste à l'arrache car je manquais de temps.

    Une pancarte pleine de légumes...

    De près les dessins sont très grossiers, simplistes et naïfs, mais de loin, ça fait un ensemble assez harmonieux, non ?

    Une pancarte pleine de légumes...

    J'ai passé un coup de vernis glassificateur par dessus (car je n'avais que ce vernis sous la main !), et j'ai bien laissé sécher.

    Une pancarte pleine de légumes...

    Et voilà la pancarte installée !
    Elle lui a beaucoup plu, et moi je suis plutôt contente du résultat compte tenu du temps que j'y ai passé (= pas longtemps !)

    J'espère que ça vous plait, parfois pas besoin de passer des heures sur un projet pour faire quelque chose de chouette, et comme je dis souvent, mieux vaut fait que parfait !

    J'ai encore mille choses à partager par ici, j'aurai voulu publier plein de choses avant les vacances et la pause estivale du blog, mais le mois de juillet arrive plus vite que je ne le voudrais (en même temps j'ai l'impression que les vacances sont encore loin !)

    Bref, en attendant le prochain post, je vous souhaite une bonne semaine,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    12 commentaires
  • Voilà presque un an que nous avons terminé notre mare, et j'ai réussi à collecter suffisamment de photos au fil des saisons pour vous la présenter ici en documentant correctement notre aventure :)

    Une mare au Terrier

    Un espace aquatique pour les animaux sauvages nous faisait envie depuis très longtemps, d'ailleurs nous avions commencé à creuser un trou à la minipelle en novembre 2016 ! Mais nous repoussions toujours le projet, faute de temps, d'argent et de vraie motivation.

    Une mare au Terrier

    Et puis finalement, la motivation nous l'avons eu en août dernier, je trouvais ça complètement désolant de voir la chaleur insupportable de l'été cramer tout autour d'elle, et les quelques gamelles disposées ça et là dans le jardin peinaient à abreuver tout le monde !

    Du coup nous nous sommes lancés pour de bon !
    Je vous explique donc ici en détail comment creuser et aménager une mare.

    Une mare au Terrier

    Première étape : creuser le trou, en réalisant des paliers.
    Cela permet aux animaux d'entrer et sortir plus facilement de l'eau, et cela permet aussi de disposer les plantes aquatiques à différents niveaux. Et puis quand il faudra aller nettoyer le bassin de temps en temps, ou diviser les plantes quand elles grandiront beaucoup, c'est plus simple s'il y a des "marches" dans l'eau.

    Une mare au Terrier

    Nous avons ensuite recouvert le fond d'un tissu géotextile. Il s'agit d'une sorte de feutre très dense qui empêche des racines de venir trouer la bâche.

    Une mare au Terrier

    Quand c'est bien étalé sur toute la surface de la future mare, on va ajouter une bâche EPDM en caoutchouc.

    Une mare au Terrier

    Autant pour le géotextile on peut découper en plusieurs bandes, autant pour la bâche il faut prévoir la bonne dimension dès le départ, pas question de faire du recollage après !

    Si on a un terrain très argileux et qu'on veut une mare facilement et rapidement, on peut aussi se contenter de ne rien mettre du tout, ni bâche, ni géotextile, vous aurez une belle mare à partir de l'automne, mais il faudra se faire à l'idée qu'elle s'assèchera probablement partiellement en été. Nous avons préféré jouer la carte de la sécurité, même si on est dans une région où la terre est argileuse, car nous voulions justement un point d'eau pour les animaux en été.

    Une mare au Terrier

    Ensuite on commence à la remplir, et l'eau va permettre de bien lisser et tendre la bâche.
    C'est une étape franchement difficile, d'ailleurs nous n'avons pas réussi à bien tendre la bâche et il reste des plis (heureusement on ne les voit plus du tout, donc j'imagine que ce n'est pas bien grave !)

    Nous avons rempli avec de l'eau de nos récupérateurs installés autour de la maison, ainsi qu'avec l'eau du puits du voisin.

    Une mare au Terrier

    Puis nous avons mesuré la profondeur de la mare afin de pouvoir acheter des plantes adaptées à ce bassin.

    Elle n'est pas très profonde, entre 85 cm et 1 mètre (selon la saison et l'évaporation !), mais nous voulions un bassin qui soit assez sécuritaire par rapport aux enfants, donc pas trop profond (et il y a un portail pour y accéder).

    Une mare au Terrier

    Nous avons commandé nos plantes aquatiques chez Santonine, qui nous semblait être une référence en la matière, le site paraissait très sérieux et nous avons d'ailleurs trouvé de nombreux conseils qui nous ont beaucoup servis, alors ça nous paraissait normal de commander chez eux.
    Ils ont également une grande variété de plantes, donc nous avons pu choisir ce qui nous plaisait.

    Les plantes sont arrivées très bien protégées, avec des conseils pour leur installation dans la mare. (surtout pour les nénuphars)

    Une mare au Terrier

    On a également acheté des paniers qui vont permettre d'installer les plantes facilement dans le bassin, ainsi que de contrôler leur croissance et de pouvoir les diviser facilement au printemps si elles deviennent envahissantes.

    Une mare au Terrier

    Il faut plusieurs type de plantes pour assurer l'équilibre de la mare, surtout sachant qu'on n'installe pas de pompe :

    • Des plantes de berge, qu'on installe en bordure de la mare, qui permettent de tenir la terre autour du bassin (avec leur racine), et qui vont évidemment servir de refuge aux animaux (et puis ça décore joliment si on prend des fleurs !)
    • Des plantes émergentes qui servent à la fois aux animaux à s'abriter, pondre, .. et qui ont aussi un attrait visuel, et parfois même ont des propriétés épuratrices, intéressantes pour l'équilibre du bassin.
    • Des plantes oxygénantes, qui sont entièrement sous l'eau et qui produisent de l'oxygène lors de la photosynthèse, ce qui va permettre d'assurer un bon équilibre au bassin, de clarifier l'eau, et puis de permettre à la faune de s'installer ;)

    Une mare au Terrier

    Nous avons ensuite ajouté de grosses (voire très grosses) pierres tout autour de la mare, sur le palier supérieur, pour tenir la bâche, permettre aux animaux de se cacher dessous, aux oiseaux de s'y poser pour boire, et aux humains de s'installer facilement pour observer tout ce petit monde !

    Une mare au Terrier

    Nous avons remblayé tout autour avec de la terre, et nous avons disposé des carreaux de ciment trouvés chez le voisin (dont proviennent également quasiment toutes les pierres de la mare), pour faire des chemins pour accéder à la mare, et pour signifier aux enfants les endroits où ils ont le droit d'aller (là où les pierres sont bien stables et larges, et là où on va essayer de contrôler l'envahissement des plates pour pouvoir s'approcher de la mare facilement).

    Une mare au Terrier

    Et voilà la mare à l'automne qui nous offre une jolie première floraison ♥

     Une mare au Terrier

    Et à l'hiver, où la surface s'est joliment parée d'une bonne grosse couche de glace.

    Une mare au Terrier

    Certains jours, elle a été tellement épaisse et solide que nous sommes tous montés dessus (j'ai évidemment fait le test toute seule avant, précautionneusement !), et je peux vous dire que même en sautant à pieds joints tous ensemble, ça n'a même pas fissuré !

    Une mare au Terrier

    Bref, à chaque saison son lot de surprises, d'observations, de découvertes et d'apprentissages.

    Une mare au Terrier

    Comme c'est la première fois que nous avons une mare, nous apprenons en même temps que les enfants, nous faisons des suppositions ensemble avant d'aller chercher la réponse dans nos livres ou sur internet, bref c'est une belle expérience très enrichissante.

    Une mare au Terrier

    Et puis doucement, le printemps a fait son retour, et avec lui le suspense de savoir si les plantes allaient toutes repartir, si les nénuphars avaient survécu, et si les insectes aquatiques observés à l'automne seraient encore au rendez-vous !

    Une mare au Terrier

    Et bien oui, tout le monde est reparti vaillamment, nous avons essayé de reconnaitre toutes les bestioles qui vivent là dedans, mais ce n'est vraiment pas simple ! On a une grosse population de notonectes, ces insectes aquatiques qui se déplacent sur le dos, des gerris, probablement des larves d'autres insectes, mais pas l'ombre d'un moustique, magie de la nature, l'équilibre se fait tout seul. Et nous observons avec joie les oiseaux venir s'abreuver au bord de l'eau.

    Une mare au Terrier

    Nous n'avons d'ailleurs pas voulu mettre de poissons dans la mare, car apparemment certains mangent aussi les têtards, ils peuvent endommager les racines des plantes donc il faut installer un dispositif pour les protéger, il faut assurer un très bon apport en oxygène donc c'est mieux d'installer une bonne pompe... bref autant de facteur qui nous ont fait préférer une mare entièrement sauvage.

    Une mare au Terrier

    Nous avons également découvert une jolie quantité de limnées, ces escargots aquatiques qui se reproduisent plus vite que l'éclair !

    Une mare au Terrier

    Nous en avons tant que nous nous sommes même demandés s'il fallait en enlever, mais nous préférons nous dire que si elles sont là en aussi grand nombre c'est qu'elles ont à manger, les plantes ne semblent pas en souffrir, et la mare n'a jamais été aussi claire, on voit presque jusqu'au fond ! Apparemment elles se nourrissent essentiellement de micro algues, et d'algues, nous allons surveiller si elles deviennent trop présentes mains pour l'instant les plantes sont magnifiques :)

    Une mare au Terrier

    Au printemps, nous avons également eu le bonheur immense de découvrir par deux fois une ponte d’œufs de grenouille !! Nous étions tellement heureux et étonnés que la mare accueille déjà des futurs têtards, à peine 8 mois après sa création !

    Une mare au Terrier

    Bon, et puis malheureusement, les œufs ont du se faire manger, nous n'avons pas eu de têtards ni de grenouilles, mais nous savions au moins qu'il y en avait dans le coin, donc il fallait juste être patient...

    Une mare au Terrier

    Et il y a quelques jours, ô surprise ! Une jolie grenouille qu'on a entendu croasser !

    Une mare au Terrier

    Après quelques observations nous l'avons trouvée cachée dans les plantes, et nous avons même pu observer ses joues se gonfler d'air ♥♥♥

    Une mare au Terrier

    Je pense que c'est une grenouille rousse, mais ce n'est pas facile pour une novice comme moi de l'identifier correctement !

    Une mare au Terrier

    Et nous avons également eu la chance d'observer une libellule déprimée (c'est son nom, ne riez pas !) femelle pondre ses œufs il y a quelques jours, et le lendemain j'ai pu prendre en photo ce spécimen mâle ! J'adore essayer d'identifier les espèces qui viennent dans la mare, ça nous apprend beaucoup de son équilibre. Par exemple, j'ai appris que cette espèce de libellule vient généralement dans les mares peu profondes à la végétation assez pauvre, typiquement les mares nouvellement installées !

    J'ai également pris le temps (beaucoup de temps !) pour filmer la réalisation de la mare, j'ai essayé de faire une vidéo qui complète cet article, et qui montre des choses qu'il n'y a pas en photo par ici, j'espère que ça vous plaira, et que ça ajoutera un "plus" à ce petit reportage photo !

    Voilà, j'espère que ce long article vous aura plu, et vous aura peut-être donné envie de vous lancer dans l'aventure d'une mare, je l'espère, et surtout surtout, n'hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires si vous avez une mare chez vous, ou même à poser toutes vos questions si je n'ai pas été claire ou si vous avez des interrogations :)

    Je vous souhaite une douce journée

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    22 commentaires
  • Aujourd’hui, je vous raconte une histoire un peu particulière, celle de ce sweat (mais pas seulement).

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Décembre dernier. Je suis en pleins préparatifs des cadeaux de noël, et en achetant des fournitures pour mes cadeaux cousus, je tombe sur cette merveille de tissu coloré. Oui, il y a des lamas, oui on dirait un tissu pour enfant de 14 ans, mais que voulez-vous, j’ai le coup de foudre.
    J’en achète donc un coupon pour me coudre un sweat d’allaitement, avec le patron Pêche Melma que j’avais déjà utilisé pour me coudre une robe. Je trouve même des bords côte colorés (des fois qu’on manque un peu de couleur hein !).

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Je le couds, je l’enfile, je l’adore. Il est parfait.

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Je le porte une fois ou deux, dont à Noël, parce que voyez-vous quand je me couds des vêtements, j’aime les porter à des moments particuliers, pas pour trainer à la maison, ou pour sortir les poubelles.

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Et puis il y a eu l’hiver long, interminable, le covid toujours là, les copains qu’on n’a pas trop vus, les sorties qu’on a annulées... et le sweat que je n’ai que trop peu enfilé. Et pourtant ce n’est pas faute de le contempler dans mon placard en songeant aux prochains moments où je pourrais le porter. 

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Puis, il y a quelques jours, on profite d’un examen médical que je dois faire à Paris pour partir avec le chéri (et baby renarde, les deux grands étant restés chez mes parents), et pour enfin profiter (un peu) d’un resto en terrasse, et de se promener dans les rues de Paris.
    Autant vous dire évidemment que j’avais mis mon sweat préféré ♥

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Bon, et puis les choses ont finalement plutôt mal tournées, d’un petit examen qui paraissait anodin, je me suis retrouvée en quelques heures plongée dans l’angoisse, le stress, dans une chambre d’hôpital à passer toute une série d’examens dont je passerai les détails.

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Un diagnostic posé, l’encaissement de la nouvelle, et surtout une deuxième : pas d’allaitement possible. Double douche froide.

    Je passe plusieurs journées interminables (les plus longues de ma vie), seule dans ma chambre d’hôpital en attendant d’autres examens... et à tirer mon lait pour le jeter ensuite dans l’évier et éviter d’avoir en plus de tout ça une mastite aux seins.

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    J’ai même eu une petite pensée pour mon sweat qui avait si peu servi, tiens !

    Puis finalement, les médecins m’ont trouvé un traitement adapté avec l’allaitement, et les nuages ont commencé à se dissiper. J’allais bientôt rentrer chez moi, reprendre une vie normale et même pouvoir allaiter comme avant.
    Même si cela nécessite une piqûre quotidienne plutôt qu’un traitement oral, peu m’importe, je n’ai pas hésité une seconde.

    Le sweat qui avait failli ne pas servir

    Et avant-hier, je suis sortie de l’hôpital, j’ai retrouvé mon chéri, mon bébé qui m’a dit « mamaaaaannnn, téter !!!!!! » et puis j’ai enfin retrouvé mon foyer, mes proches, mes amours, et j’ai pu reprendre l’allaitement, dans mon sweat adoré.

    Autant vous dire que j'aurai une pensée émue dorénavant à chaque fois que je le porterai.

    Voilà, c’était l’histoire de ce vêtement, et un peu aussi la mienne

    Prenez soin de vous

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    ♥♥♥

    PS : ne m’en veuillez pas, j’avais très envie et besoin de me livrer ici, parce que c'est un peu chez moi, et parce que c’est encore très frais et que mine de rien ce n’est quand même pas rien, mais je n’ai pas envie non plus d’étaler tout mon dossier médical sur internet ♥

    PPS : toutes les photos ont été prises à Noël chez mes parents :)

    Pin It

    26 commentaires