• Quoi de mieux pendant ces longues journées maussades remplies de pluie, de pluie, de pluie, et de vent, qu'une petite activité manuelle pour occuper les enfant et leur apprendre des choses en même temps ?

    Depuis quelques mois, je m'intéresse beaucoup à la pédagogie Steiner Waldorf, que je trouve très chouette sous bien des rapports.

    Je ne suis pas experte, loin de là, mais les points principaux sont en gros la connexion à la Nature et aux saisons, le travail manuel, le jeu libre... bref des choses qui nous parlent beaucoup à tous à la maison.

    Nous avons acheté le livre La Pédagogie Steiner Waldorf à la maison et franchement, je le trouve très intéressant et enrichissant, très complet.
    Sur le site des Editions Laplage, vous pouvez feuilletez des extraits, il y a aussi le sommaire.

    Le tricot à doigt pour les enfants

    Il donne envie de passer du temps avec les enfants, à créer à partir de pas grand chose, à observer la Nature en toutes saisons, bref, une petite pépite que j'ouvre très souvent. Il a été écrit par Monique Tedeschi qui tient le blog Le chant des fées plein de ressources sur le sujet.

    Bref, tout ça pour vous parler du tricot à doigts que nous avons découvert et expérimenté la semaine dernière, un jour de très mauvais temps.
    Je tricote depuis le lycée, mais je trouvais les enfants trop jeunes pour commencer...

    C'était sans compter qu'ils peuvent tricoter avec leurs doigts très simplement !

    Le tricot à doigt pour les enfants

    Des vieilles pelotes pour s'entrainer, et il suffit ensuite de tisser autour de ses doigts pour voir le tricot prendre forme petit à petit.

    Le tricot à doigt pour les enfants

    J'ai appris la technique juste avant de l'enseigner aux enfants, et ce que je trouve très chouette dans l'approche Steiner Waldorf, c'est que chaque petite activité que l'on fait est introduite avec une petite comptine, une petite chanson ou une histoire inventée pour l'occasion.

    Le tricot à doigt pour les enfants

    Ainsi pour apprendre aux enfants à tricoter avec les doigts et à placer le fil correctement, on leur raconte une histoire (ici, c'était l'histoire de deux moutons qui jouaient à saute-moutons, et à chaque fois qu'ils sautent, on passe le fil par dessus les doigts...)

    Le tricot à doigt pour les enfants

    Bref, une activité rapide, en une demi-heure à peine les enfants avaient fait suffisamment de longueur pour que l'on coupe leur ouvrage et qu'ils se fassent un bracelet avec, ou une écharpe pour leur mini poupette, et c'est ce que je trouve génial avec ce procédé : on a très vite un résultat (ils ont 6 et 4 ans).

    Ce qui décourage souvent les enfants de commencer des activités manuelles traditionnelles (j'entends par là le tricot, le tissage, la couture, la broderie...), c'est qu'il faut beaucoup de temps avant de terminer. Alors oui, certes, ça apprend la patience et que fabriquer soi-même ça prend du temps (même si c'est gratifiant), mais parfois réussir à fabriquer soi-même quelque chose entièrement seul et rapidement quand on a 4 ans, c'est super motivant pour créer encore et encore vous ne trouvez pas ?

    Le tricot à doigt pour les enfants

    Et ce que j'adore aussi avec cette pédagogie, c'est qu'on fabrique des choses avec des matériaux naturels, qu'on a à portée de main et qui ne coûtent pas cher. Pas besoin d'acheter un kit créatif avec une notice, des outils, des truc et des machins, une pelote de laine et voilà !

    Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je ne sais pas si vous connaissiez cette technique, il existe d'ailleurs des dizaines de façons de tricoter autrement qu'avec des aiguilles (en cherchant sur internet on trouve des méthodes), mais ça me donne envie de leur apprendre (et d'apprendre moi-même) mille autres choses avec ce qu'on a sous la main : travailler le bois, tisser des paniers, broder...

    Si vous connaissez des petits trucs à fabriquer avec trois fois rien, n'hésitez pas à partager en commentaires :)

    Je vous souhaite une douce fin de journée,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    6 commentaires
  • Coucou tout le monde !

    Me revoilà après quelques jours (semaines ?) d'absence, mais j'ai de gros problèmes de connexion, et quand ce n'est pas la connexion internet, ce sont les migraines qui me clouent sur place !

    Bref, aujourd'hui je voulais vous faire découvrir ces mini poupées que j'ai cousues aussi pour le Noël de mes enfants (quand on aime on ne compte pas, si ?)

    Mini poupées Waldorf

    En vérité, je suis émerveillée par les créations de Regien depuis de nombreux mois, et quand elle a proposé en novembre ses patrons de poupées pour 1€ sur Etsy je n'ai pas hésité. (ils sont à 3€ en temps normal, ça reste franchement raisonnable.)

    Mini poupées Waldorf

    Les explications sont très concises et en anglais, mais comme j'ai déjà fait des poupées Waldorf, ça m'allait largement.
    Il me fallait surtout le patron (et les explications supplémentaires sur son compte Instagram m'ont aidées également).

    Mini poupées Waldorf
    J'ai utilisé du lin pour le corps et pour la tête des chutes de jersey que je gardais depuis la poupées cousue pour ma fille il y a 2 ans.

    Mini poupées Waldorf
    Étape suivante : broder des visages chouettes, pas simple car on ne peut pas vraiment défaire sans abîmer le tissu.
    Je me rends compte que les photos que j'ai prises ne permettent pas forcément de se rendre compte de la taille des poupettes, elles font la taille de ma main, c'est pour ça qu'elles me font autant craquer, leur côté miniature les rend adorables ♥

    Mini poupées Waldorf

    Un peu de crayon de couleur pour rougir les joues :)

    Mini poupées Waldorf

    Pour les cheveux, j'ai eu envie de tester la laine spéciale poupées de DollyMo (achetée chez Fabrique-moi une poupée).
    C'est une laine un peu particulière qu'il faut brosser pour donner un aspect de cheveux naturels.

    C'était vraiment une galère à crocheter (et j'ai pesté plus d'une fois de m'être lancée dans 3 poupées donc 3 chevelures), mais pas de regrets au final, le rendu est extra.

    Mini poupées Waldorf

    Il faut la brosser avec une brosse à carder (ou une brosse pour chat, si vous en avez) et mouiller avec un mélange de vinaigre et d'eau pour faire sortir les poils de mohair et donner cet effet incroyable. Sur la photo au dessus, à gauche une chevelure pas encore brossée, et à droite une chevelure terminée.

    Et petite précision qui a son importance : il faut absolument brosser et préparer les cheveux avant de les coudre sur la poupée !

    Une pelote m'a largement suffi pour faire les trois mini poupettes, il m'en reste encore beaucoup.

    Mini poupées Waldorf

    Voilà le rendu avant la couture sur la poupée, j'ai essayé de coiffer les cheveux pour faire une raie.

     

    Mini poupées Waldorf

    Je me suis également amusée à coiffer de différentes façon ces tous petits cheveux, et l'avantage c'est que ça tient tout seul !

    Mini poupées Waldorf

    Et voilà la première poupette terminée ! Je lui ai brodé un petit cœur, je trouvais ça chouette, et ça permet de l'habiller simplement avec juste une jupe.

    Mini poupées Waldorf

    Pour les vêtements, Regien donne les dimensions sur son compte instagram, mais j'ai préféré faire à ma façon, car je voulais que les enfants puissent les habiller très facilement (sans risquer de les abîmer).

    Mini poupées Waldorf

    Un morceau de bord côte et un morceau de coton et c'est terminé !

    Mini poupées Waldorf

    Mini poupées Waldorf

    Bon, maintenant il faut que je vous avoue que j'en ai gardé une pour moi, hihi, j'ai cousu une autre poupette plus adaptée à mon bébé et j'en ai gardé une pour moi, pour jouer avec les enfants (oui, parce que c'est ce qu'ils préfèrent, jouer avec nous, non ?)

    Mini poupées Waldorf

    D'ailleurs je me demande si vous avez des idées d'accessoires ou de  choses à fabriquer (et encore mieux si c'est avec les enfants), on a déjà la roulotte des souris qui leur sert de maison, mais on manque d'idées d'accessoires à leur fabriquer !

    Voilà, j'espère que ces mini poupées vous plaisent, n'hésitez pas à me laisser un petit message en commentaire, je vous lis toujours avec bonheur !

    Je vous souhaite une belle journée

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    7 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Voilà plusieurs semaines que j'ai commencé à rédiger cet article de blog, mais les microbes des uns et des autres, les nuits pourries et la connexion internet qui a cessé de fonctionner pendant un moment ont eu raison de moi !

    Bref, je voulais vous montrer le cadeau que j'ai fabriqué à mon grand pour noël : une poupée Waldorf en tissu
    comme celle que j'avais cousue à sa sœur il y a 2 ans.

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Il l'enviait beaucoup en me disant qu'il rêvait d'avoir une poupée avec des longs cheveux, alors j'ai exaucé son vœu pour Noël.

    J'avais acheté un kit complet pour la première poupée, alors pour celle-ci, j'ai commandé juste les fournitures qui me manquaient : la laine pour le remplissage, le jersey pour le corps (j'ai pris la couleur caramel pour changer) et la pelote pour faire des cheveux bouclés originaux.
    J'ai tout commandé une fois de plus chez Fabrique-moi une poupée, je ne suis jamais déçue de mes commandes et la créatrice de la marque est à l'écoute et disponible si on a besoin de conseils (ou si par exemple on a perdu les explications qu'on avait achetées y'a deux ans, oups !), bref, je recommanderai sans aucun doute !

    J'ai pris des photos pendant la réalisation de cette poupée, je trouve toujours fascinant de la voir prendre vie peu à peu...

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Couture du corps, j'ai fait à la surjeteuse pour gagner du temps, et j'ai pris la taille la plus grande pour la poupée.

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Le modelage du visage est une étape minutieuse mais que j'adore, car on voit déjà les traits que notre poupée va avoir...

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Et voilà le visage brodé ! Il ne faut pas se louper, le tissu jersey s'abime facilement si on met plein de coups d'aiguille dedans...

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    La tête solidement cousue au corps.

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Pour les cheveux, on fait un bonnet au crochet sur lequel on attache ensuite les cheveux. Ma pelote "effet bouclé"  était absolument impossible à crocheter, un véritable enfer, donc j'ai trouvé une pelote marron à peu près de la même couleur pour crocheter un bonnet plus facilement.

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Quand il était adapté à la tête de la poupée, j'ai noué des mèches de pelote bouclée pour former les cheveux.

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Et la voilà terminée !

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés
    Il ne restait plus qu'à lui coudre une petite robe (c'est une robe d'été, mais je manquais vraiment de temps, j'ai fini deux jours avant Noël, donc j'ai fait au plus simple !) Le patron de la robe est fourni dans les explications du kit de la poupée donc c'est pratique.

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    J'en ai profité pour fabriquer aussi une nouvelle tenue à la poupée de ma fille...

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés
    Dans un tissu jersey léopard que je trouve très chouette (un tissu acheté chez Ma petite mercerie pour coudre des vêtements à mes enfants)

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    Et voilà les deux poupées prêtes à finir sous le sapin ;)

    Jolie poupée Waldorf aux cheveux bouclés

    En bonus, voilà une photo prise le jour de Noël de mon fils, son sourire en dit long, il m'a remercié un milliard de fois et s'occupe de sa poupée tous les jours sans exception, et me re-dit souvent qu'il l'adore et que c'est vraiment le meilleur cadeau que j'aurai pu lui offrir.

    Et ça, je vous assure, que ça vaut bien toutes les heures passées à lui coudre son bébé :)

    Voilà, j'espère que ce petit article vous plaira, vous donnera envie de coudre des poupées Waldorf, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire si vous avez des questions sur cette poupée, ou bien juste pour me laisser un mot, je suis toujours ravie de vous lire et vous réponds avec plaisir ♥

    Je vous souhaite une bonne soirée,

    ♥ Je vous embrasse ♥

    Chloé

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Cela fait quelques temps que j'ai installé des mangeoires juste devant les fenêtres du rez-de-chaussée de notre Terrier...

    Suffisamment hautes pour éviter tout accident avec les chats alentours, elles nous permettent d'admirer avec bonheur plein d'oiseaux différents, quand nous sommes dans le canapé du salon (hautement plus chouette qu'un programme télé, promis !) et quand nous sommes à table dans la cuisine.

    mésange mangeoire

    Il y a quelques semaines, j'ai pris mon appareil pour essayer de capturer ces petites bêtes en photo sans les effrayer.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Mésanges bleues, moineaux et mésanges charbonnières se pressent autour de la mangeoire, et c'est un ravissement de les observer, d'identifier leurs habitudes et de les reconnaitre avec les enfants.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Les moineaux débarquent toujours en bandes, ne sont pas très craintifs bien que méfiants, et prennent tout leur temps sur leur perchoir.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Les mésanges bleues, mes préférées, sont élancées, rapides et curieuses. C'est génial de les voir partir toujours du même endroit, et s'alterner pour chiper une graine par-ci par-là. Un vrai ballet aérien !

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les mésanges charbonnières sont les plus difficiles à prendre en photo car elles sont extrêmement méfiantes, et s'enfuient au moindre geste (même infime !)

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Si vous nourrissez vous-aussi les oiseaux en hiver, pensez aussi à jeter des graines directement au sol, certains oiseaux ne se servent pas en l'air, comme les rouge-gorge ou les pinsons (il me semble).

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Les enfants laissent aussi régulièrement des pommes abimées au sol dans le jardin, elles font le bonheur des merles !

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

    Et ils se font un plaisir d'aller casser la glace des divers abreuvoirs pour laisser les oiseaux étancher leur soif.

    Parenthèse bucolique à la mangeoire

     

     

     

     

    Bref, à propos d'oiseaux, il y a le comptage annuel des oiseaux de jardin le weekend prochain, les 30 et 31 janvier 2021, nous y avons participé l'an dernier avec les enfants, et c'est très chouette à faire : il faut se placer dans un jardin et recenser tous les oiseaux que l'on voit pendant une heure.

    Pas besoin d'avoir un jardin, un balcon suffit, ou même pas, d'ailleurs l'an dernier nous avions fait le comptage dans le grand parc municipal de la ville d'à côté, et nous avions observé des dizaines d'oiseaux différents, suivis des écureuils, bref une super expérience à faire en famille, d'ailleurs les enfants s'en souviennent encore !
    Il suffit de bien se couvrir et de partir à l'aventure (présenté comme ça, nos enfants sont toujours partants hihi !)

     

     

    Alors, ça vous donne envie d'essayer ?
    Une heure de son weekend pour passer un chouette moment et pour aider la LPO, et ne vous en faites pas si vous avez peur de ne pas les reconnaitre ou de ne pas recenser correctement, tout est détaillé , et promis c'est assez rapide ! Nous on avait noté dans un carnet toutes les espèces observées et on avait complété sur le site une fois de retour à la maison, au calme.

     

     

     

     

     

     

    J'espère que ces quelques photos vous auront permis de vous évader un peu,
    pas facile en ces moments un peu anxiogènes à tous les points de vue, alors courage à tous et à toutes, vous êtes super, et on va s'en sortir !

    Et n'hésitez pas à partager en commentaires vos trucs et astuces pour les oiseaux, j'avais fait l'an dernier un petit tuto pour faire des boules à graines pour les oiseaux si ça vous dit, et si vous avez envie de voir une mésange d'un autre style, j'ai fait un tampon gravé l'an dernier de mon petit oiseau favori ♥

    Des bises à tout.e.s et merci d'être là depuis des années pour certain.e.s ♥

    ♥ Je vous embrasse ♥

    Chloé

    Pin It

    9 commentaires
  • ... ou comment on essaie au quotidien de continuer de cuisiner malgré les enfants, le travail et le millier d'obligations !

    Cet article de blog part d'un constat qu'on a eu il y a quelques jours avec le Doudoucha : on a du mal à s'en sortir pour les repas, surtout en semaine.
    J'ai beaucoup beaucoup de mal à lâcher prise pour la nourriture, et je vis comme un échec les semaines où on mange deux fois des plats préparés par quelqu'un d'autre que part nous. Même les semaines où on a énormément d'impératifs, même les semaines où on a un bébé malade qui ne quitte pas les bras, même les semaines où il y a des réunions plusieurs soirs de suite.
    Bref, chacun ses défauts, le ménage, le rangement, tout ça, on s'en fiche un peu, mais la nourriture moins.

    Et ces dernières semaines, on a eu droit à un bébé très malade (elle nous a juste fait la roséole, mais la pauvre a eu 40 de fièvre plusieurs jours, c'était impressionnant), un chéri qui doit faire le boulot de direction de son collègue en congé parental, les cours de cirque et de musique qui avaient repris, et pas mal de rendez-vous médicaux divers, donc on a eu moins de temps pour préparer les repas, et surtout, d'habitude, je gère les repas du midi (avec les enfants qui reviennent de l'école) et le soir, quand le chéri rentre, soit il s'occupe des repas du soir, soit il s'occupe des enfants et je fais les repas, ça dépend de l'envie de chacun.

    Sauf qu'en ce moment les enfants sont épuisés, et idéalement, il faudrait qu'ils soient couchés entre 19h et 19h30 pour bien récupérer, donc manger entre 18h et 18h30. Oui, mais à cette heure-ci, j'ai un bébé qui a généralement besoin de faire sa petite sieste du soir, et un chéri qui est rarement rentré du travail.
    Donc pour s'en sortir, mes amis, l'anticipation est notre meilleure amie !

    Bien manger sans surgelés...

    Du coup je vous partage aujourd'hui nos réflexions sur le sujet...

    D'abord, on liste les idées de repas pour la semaine.

    Bien manger sans surgelés...

    Avant on écrivait jour par jour ce qu'on prévoyait, mais on a du mal à s'y tenir, ça dépend de l'envie du jour, de ce qui urge au frigo, de beaucoup de choses.

    Donc on préfère faire un liste où on pioche dedans au gré des envies (ou pas d'ailleurs !).
    Les enfants participent à l'élaboration de la liste, ils donnent des idées et ça nous permet de leur proposer de participer
    (tiens, tu nous prépares le goûter ? Tu fais les cookies ou le gâteau au yaourt ?)
    Et puis ça nous ôte la galère de se demander le soir à 18h ce qu'on va bien pouvoir inventer pour le repas, ce qui est finalement parfois plus long que de faire le repas en lui-même !

    Il y a aussi des choses qu'on n'écrit pas mais qui feront forcément des repas dans la semaine : des pâtes à la bolognaise végétale ou à la crème, du risotto, une quiche aux légumes... bref des trucs rapides, que les enfants adorent et pas prise de tête, qui sont surtout les repas des midis où il y a école, mais qui restent des repas faits-maison.

    Ensuite, on essaie de préparer à l'avance certaines choses.
    Il y a un terme à la mode en ce moment : le batch cooking, ou l'art de préparer les plats de la semaine le dimanche pour être tranquille en semaine.

    Bien manger sans surgelés...

    Oui, mais pour nous, ça ne nous convient pas exactement, pour les même raisons qu'au dessus : on n'aime pas savoir à l'avance tout ce qu'on va manger en détail, les plats réchauffés c'est rarement délicieux (à notre avis), et on n'a pas envie de passer tous nos dimanches à faire la cuisine pendant 3h.

    Alors plutôt que de préparer complètement les plats de la semaine, on prépare plusieurs ingrédients bruts, sans assaisonnement, pour en faire ce qu'on veut derrière.

    On lave la salade,on râpe des carottes (tâche qu'on délègue souvent aux enfants) et on fait cuire des betteraves pour des entrées rapides (et chacun assaisonne comme il veut),ça permet aussi d'avoir des choses à donner à bébé, et ça fait des plats d'avance si besoin : les carottes râpées peuvent finir en galettes de légumes, les betteraves cuites font une soupe délicieuse...

    Bien manger sans surgelés...

    On coupe des oignons d'avance et des morceaux de courge (oui, parce que vous avez déjà essayé de couper des oignons avec un bébé dans les bras ?!), il n'y a plus qu'à ouvrir la boite et prendre ce dont on a besoin, on peut ainsi faire un velouté maison rapidement !

    Bref, on essaye de s'avancer au max quand on a un peu de temps, et on est généralement ravis d'avoir des choses toutes prêtes à cuisiner au frigo.

    Rien que le lavage des carottes du jardin prend beaucoup de temps, et ce n'est même pas la peine d'y penser en semaine, donc autant s'avancer un peu.
    Et puis une fois de plus, les enfants participent avec plaisir, pour peu qu'on leur présente sous forme de jeu.
    Ça permet en outre de passer un moment chaleureux ensemble le dimanche matin, pas prise de tête, il n'y a qu'à couper, laver, râper, et si l'envie se présente, de cuire quelques choses sucrées pour les prochains goûters, bref tout le monde trouve à faire.

    Bien manger sans surgelés...

    On fait également une tournée de yaourts une à deux fois par semaine, ça prend quelques minutes seulement à faire, et c'est beaucoup plus rapide que de faire des courses au supermarché pour en acheter !

    Bien manger sans surgelés...

    Idem pour le pain au levain, je double les quantités en ce moment, les pains font presque 2 kilos, donc soit on en congèle une partie directement en tranches (il n'y a plus qu'à les mettre au grille-pain pour le p'tit dej), soit on en donne la moitié au voisin qui nous fournit régulièrement en légumes de son jardin, soit il est mangé entièrement car on fait des tartines avec la soupe du soir par exemple.

    Encore quelque chose qui nous sert bien au quotidien : avoir congelé des choses cet été.

    Bien manger sans surgelés...

    Nous avons fait des litres de sauce tomate avec la production du jardin et c'est un bonheur de se contenter de sortir une bouteille la veille du congélateur pour avoir une délicieuse sauce parfumée pour les pâtes :)

    Bien manger sans surgelés...

    Idem pour les compotes des enfants, on les a congelées par gros pots et on a ainsi des goûters rapides à préparer, tout en utilisant des kilos de pommes récupérées, et ça fait des fruits pour les jours où les fruits frais sont terminés, et qu'on n'a pas prévu d'aller faire des courses tout de suite.

    Bien manger sans surgelés...

    J'ai aussi découvert récemment une nouvelle passion : la fermentation ! Qui me permets, outre d'utiliser les légumes dont on ne sait jamais que faire, de conserver des bocaux de chou et de betteraves pour faire des choucroutes et des bortsch rapidement, mais ça je vous en reparlerai bientôt !

    On essaie également d'optimiser aussi au maximum la chaleur produite par le poêle à bois de la cuisine, on le fait beaucoup chauffer et on en profite pour mettre dessus une casserole d'eau pour le repas du midi, un truc à cuire pour plus tard comme des betteraves, la bouilloire pour mon thé et pourquoi pas même une tarte dans le four !

    Bien manger sans surgelés...

    Bref, voilà nos quelques trucs du moment, qui évolueront forcément au fur et à mesure des mois...
    Je dis bien "nos trucs" car le chéri participe tout autant que moi à l'élaboration des repas et à la cuisine en général (sauf évidemment quand il bosse et moi pas !), à part pour le pain, le levain et les trucs fermentés car c'est mon petit plaisir ! et il m'a aussi aidé à rédiger cet article ♥ pour ne rien oublier.

    J'espère que ce partage sans prétention vous donnera peut-être quelques pistes, même si bien souvent encore c'est Madame qui fait la cuisine dans la plupart des foyers, le fait de nettoyer, couper et préparer en famille des choses le weekend, permet d'alléger les tâches et la charge mentale de la semaine et en plus de passer du bon temps en famille !

    Cela nous permet aussi de continuer de faire à manger avec des produits bruts, sans emballages, issus des producteurs locaux, même si, on ne va pas se mentir, on continue quand même pour l'instant d'acheter des produits bruts surgelés pour certains produits qu'on ne peut pas cultiver (mangues, ananas, même si on essaie de réduire notre consommation) et certains produits pratiques qu'on n'a pas pensé à congeler d'avance (julienne de légumes nature ou petits pois surgelés par exemple). Et on a aussi quelques plats tous prêts pour les jours où on n'a pas du tout le temps ni l'envie de préparer à manger.

    Voilà c'est tout pour aujourd'hui, j'ai hâte de lire vos retours en commentaires :)

    Bonne soirée à tous,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    26 commentaires