• A noël dernier, j'ai offert un presse-mottes au Doudoucha pour nos futurs semis.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    C'est un appareil manuel en métal qui permet de faire des mottes facilement pour les semis, et ce qui m'a séduit, c'est qu'on n'utilise pas de godets en plastique pour les faire.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et en plus, on utilise beaucoup moins de terre pour chaque graine, et on gagne du temps ! Je l'ai acheté une trentaine d'euros sur le site de la ferme de Sainte Marthe où on a l'habitude de commander nos graines.

    Je vous ai pris des photos pour vous expliquer comment ça fonctionne.

    D'abord, on commence par bien mouiller le terreau. On a utilisé du terreau universel qu'on a acheté en gros sac chez les pépiniéristes d'à côté, mais depuis j'ai appris qu'on pouvait en faire facilement (soit avec des feuilles mortes, ou en faisant un mélange compost/terre), mais on n'a pas encore testé.

    Je vous conseille juste d'utiliser une terre qui n'a pas trop d'écorce et de fibre de bois, car je trouve que ça assèche beaucoup les mottes (et les semis en général), et dans ce cas attention à l'arrosage !

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Donc on mouille généreusement la terre (on peut mettre évidemment des gants hein...)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Pour savoir si c'est la bonne consistance, on doit pouvoir facilement modeler une boule avec,

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    et quand on presse la terre dans la main, il y a un peu d'eau qui s'écoule.

    Je vous rassure, on prend très vite l'habitude de reconnaitre la bonne consistance, et maintenant je prépare la terre sans me laver les mains dedans, promis !

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Ensuite on va presser le presse-motte dans le terreau, plusieurs fois pour bien qu'il y en ai dans chaque compartiment. Pour vérifier que ce soit bien rempli, je n'hésite pas a regarder en dessous et à appuyer un peu sur la terre pour voir si c'est bien rempli partout.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et ensuite, il n'y a plus qu'à presser sur la poignée pour libérer les mottes ! On les a faites sur des grands plateaux que le Doudoucha a récupérés aux encombrants (je crois que c'était une table à l'origine, mais ils sont absolument parfaits ainsi !)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Il y a un trou pour l'emplacement de la graine, et il n'y a plus qu'à semer dedans, un graine par motte.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Nos renardeaux ont pris beaucoup de plaisir à faire les premiers semis (bon après, quand ils ont vu qu'on en faisait tous les weekend, ils ont fini par se lasser haha !)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    On a récupéré des petits bouts de cagette pour faire les étiquettes, et voilà !

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Comme la terre est très humide, il n'y a pas besoin d'arroser tout de suite, et on l'a ensuite fait par le bas, en versant juste de l'eau sur le plateau pour ne pas trop mouiller les feuilles...

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Bon, ensuite, j'ai pris le pli avec le presse-mottes (finalement c'est moi qui ai géré tous les semis cette année, alors que c'est le chéri qui les faisaient les années précédentes, mais je suis en congé parental donc j'ai plus de temps, et surtout, j'ai développé une véritable passion pour mes petits plants chéris...)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    J'ai lancé une tournée monumentale de tomates (avec uniquement des graines récupérées), je les ai faites un peu tardivement celles-ci, donc elles ne seront prêtes que fin mai, mais c'était surtout pour donner aux copains, et avoir des plants en plus au cas où. (d'ailleurs si vous habitez dans le coin de la Seine et Marne,n'hésitez pas à m'envoyer un mail, on va avoir du surplus !)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et voilà les premiers plants qui lèvent après quelques semaines. On teste beaucoup de nouveautés cette année, ci-dessus, des plants d'artichaut..

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et là, des cornichons et concombres déjà bien grands, que j'ai ensuite repiqués.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Le presse-mottes m'a aussi bien aidé pour certains semis que j'avais fait d'abord dans des barquettes (par exemple ces petites fleurs reine-marguerite), car les graines sont parfois trop petites pour être semées une par une, donc dans ce cas j'en sème plein dans une barquette avec peu de terre, puis je repique dans les mottes.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Alors après, évidemment, il faut repiquer la plupart des plants, et alors là, on utilise des pots de récup, mais pour le démarrage on gagne beaucoup de place avec les mottes, on n'a pas besoin de 200 pots (dans le cageot ci-dessous, il y a 77 mottes de tomates, on peut difficilement faire mieux !) ni de beaucoup de terre pour démarrer.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et voilà les tomates les plus avancées, qu'on a semé tout début mars, et qui viennent d'être plantées directement dans le jardin, dans la serre. On avait fait quelques plant plus tôt que les autres en sachant qu'ils iraient dans la serre.

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Et on en parle de ce chou kale en pleine croissance ? Autant on est maintenant habitués à voir la tête des premières pousses de tomates, autant je voue une admiration sans limite à ces petits choux ! (y a t-il d'autres fada comme moi dans l'assistance ?)

    Notre presse-mottes et les semis de printemps

    Bref, voilà pour le moment, maintenant les plants sont un peu plus avancés, il faudrait que je prenne quasiment des photos tous les jours pour voir l'évolution !
    Je prends énormément de plaisir à jardiner cette année, je fais encore des erreurs, évidemment, mais j'apprends beaucoup et je bichonne tous mes petits plants en espérant qu'ils nous régaleront longtemps !

    Pour les erreurs à éviter l'an prochain, commencer à semer les aubergines et poivrons dès le mois de février, on a attendu début mars, je savais que c'était long et j'ai donc semé avant les tomates, mais 2 mois après, ils sont encore petits et je ne suis pas sûre de pouvoir les planter au jardin mi-mai...

    Quant aux tomates, j'en prévoirai plus dès le départ, même si je suis contente d'avoir échelonné !

    Voilà, maintenant j'attends avec impatience le retour des vrais beaux jours (même si je suis ravie qu'il pleuve enfin pour remplir toutes les cuves) pour pouvoir planter tout ce petit monde au potager, et vous faire visiter tout ça virtuellement (sûrement en vidéo), parce qu'évidemment, ça a énormément changé depuis l'an dernier !

    Je vous souhaite une douce fin de journée, et je vous retrouve tout bientôt pour vous présenter le nouvel habitant du Terrier :)
    (vous pouvez essayer de deviner dans les commentaires, sauf ceux qui ont déjà vu l'info sur instagram évidemment !, et je vous préviens tout de suite, ce n'est pas un humain de plus !)

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    4 commentaires
  • Une petite patouille aujourd'hui, que j'ai proposée à ma fille un jour où elle avait envie de peindre, et où il restait un vieux chou rouge au frigo !

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    J'ai mixé les feuilles extérieures du chou (avec la lame en S de notre mixer), et j'ai pressé les morceaux obtenus dans un vieux tissu pour récupérer du jus.
    La quantité est moindre, mais c'est juste ce qu'il faut pour une activité sympa :) (sur la photo, c'est un mini pot de confiture, pour vous donner une idée, et on n'a pas tout utilisé à la fin de l'activité !)

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    D'abord, j'ai laissé ma fille explorer les possibilités sur une feuille blanche, regarder la couleur obtenue.

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    Et puis on a essayé d'ajouter du jus de citron (une vieille bouteille qui doit avoir bien 8 ans, et qu'on stockait sous l'évier pour nettoyer des trucs..)

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    Magie, ça fait du rose ! Je vous conseille de faire les mélanges dans des récipients séparés, comme ça on garde quand même le violet de base.

    Et puis, je me suis dit que le rose était sûrement du à l'acidité du citron, et qu'en ajoutant un ingrédient "basique" (le contraire d'acide donc..) ça ferait sûrement une autre couleur.

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    Bingo, en ajoutant du bicarbonate, on obtient un magnifique bleu turquoise !

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    Pour la peinture, on est partis d'un coloriage qui trainait dans les tiroirs des enfants (oui, il y a écrit "été" dessus...)

    On l'a recouverte d'encre violette,

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    et puis on a changé les couleurs en passant directement du citron sur certains dessins pour faire du rose,

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    et un mélange de bicarbonate et d'eau pour faire du bleu.

    C'est une activité rigolote, et rapide, je vous la conseille s'il vous reste un vieux chou au fond de votre frigo héhé.

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    Par contre, n'envisagez pas d'exposer l’œuvre de votre enfant, car les couleurs passent assez rapidement. C'est de l'art éphémère :)

    Voilà, j'espère que ça vous plaira même si cette activité est déjà très connue, des fois on oublie les choses les plus simples...

    Dans la continuité de cette activité, j'ai emprunté le livre Peinture végétale avec les enfants à la bibliothèque. C'est bien la 3e ou la 4e fois que je l'emprunte, mais il me plait beaucoup, et il fourmille d'idées, je pense qu'on va donc réitérer les peintures naturelles dans les jours à venir !

    Patouille n°13 : encre magique avec du chou rouge

    Bonne semaine à tous !

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    6 commentaires
  • Il est de ces projets qu'on mûrit pendant des années, qu'on réfléchit soigneusement, qu'on prépare longtemps avant de les mettre en œuvre...

    Et puis il y a aussi les choses qu'on fait sur un coup de tête, en quelques heures et qui finalement sont encore plus chouettes !

    Dans notre jardin, on fait surtout au coup de tête, à l'envi, à l'instinct (qui ne fonctionne pas toujours hein, loin de là), mais au moins on est très souvent raccord avec le chéri, et quand on se lance dans un projet, on y va à fond et on arrive à faire de chouettes choses rapidement.

    Mieux vaut fait que parfait.
    Better done than perfect.

    Et c'est ce qui est arrivée pour notre nouveau coin de fraisiers...

    Une butte de fraisiers au potager

    En arrivant au Terrier, il y a 6 ans, nous avons emmené les fraisiers qu'on avait installés sur notre balcon dans notre appart.
    Nous les avons replantés dans l'arrondi à côté de la maison, on trouvait ça joli, pratique, et c'était à côté de la menthe et d'autres arbustes de petits fruits qu'on a installés ensuite.

    Ils s'y sont plu, du moins on le pensait, ils ont fait de jolies fraises, et des stolons pour se reproduire. Oui, mais franchement, on n'a pas non plus eu des kilos de fraises, malgré le nombre de pieds (on en avait racheté des nouveaux en plus pour varier les espèces.).

    Alors on a admiré les fraisiers de mes parents (qui habitent près de chez nous, donc même climat), qui sont installés sur une butte dans leur jardin, plein sud.

    Et on s'est dit que les nôtres étaient quand même à l'ombre une bonne partie de la journée, et qu'il faudrait leur trouver une nouvelle place.
    Oui, mais pas le temps, d'autres projets, pas d'idée de place... On a laissé les fraisiers dans leur coin.

    Jusqu'à la semaine dernière. Nos voisins du bout de la rue ont cassé un cabanon en brique au fond de leur jardin qui tombait en ruine. On a récupéré les briques qu'ils ne voulaient pas garder, et puis j'ai repensé au parcours des enfants, celui qu'on leur avait installé il y a longtemps avec les rondins des arbres qu'on avait dû abattre. (je vous mets le lien ici de l'article dans lequel on l'aperçoit en vidéo, ça date et ça a tant changé depuis !)

    Une butte de fraisiers au potager

    Il y a une belle butte au bout de leur parcours, et l'endroit est très bien exposé. On a donc décidé de garder le versant sud pour y mettre les fraisiers, et l'idée a enchanté les enfants. Pensez, ils pourront grignoter des fraises sur leur parcours de jeu !

    Une butte de fraisiers au potager

    On a donc délimité 3 étages, qu'on a nettoyé à la petite pioche, et nous les avons ensuite remplis de terreau.

    Une butte de fraisiers au potager

    On a laissé l'herbe là où on n'avait pas prévu de mettre des fraises, ça permet de tenir les briques qu'on a juste un peu enterrées dans le sol.

    Une butte de fraisiers au potager

    Et voilà l'escalier terminé ! On y a mis tous les plants de fraisiers qui étaient à côté de la rhubarbe (plus 2 petits nouveaux qu'on avait acheté il y a quelques semaines), ça en fait vraiment beaucoup, une bonne quarantaine.

    Une butte de fraisiers au potager

    Comme c'est plein sud et que l'escalier rendra le sol plus sec que là où ils étaient avant, j'ai bien paillé les fraisiers avec du foin qui nous restait, pour garder l'humidité après les arrosages.

    Une butte de fraisiers au potager

    Et voilà, maintenant il n'y a plus qu'à patienter un peu :)

    Une butte de fraisiers au potager

    Je trouve le rendu très esthétique, et ça nous plait beaucoup. Depuis que nous avons emménagé, on avait surtout essayé de rendre le jardin fonctionnel, donc c'est un vrai plaisir cette année, que de prendre le temps de faire des jolies choses pour embellir le jardin.
    Et si en plus c'est pratique, et rapide à mettre en place, alors c'est encore mieux !

    Une butte de fraisiers au potager

    J'en profite aussi pour vous montrer le bac de fraisiers des enfants. Ils ont un livre de jardinage (qui n'est plus édité et c'est bien dommage car il est génial), qui propose des idées pour que les enfants installent facilement des petites cultures qui fonctionnent bien, et évidemment les fraises en font partie.
    Ils ont donc installé ce petit bac de fraisiers juste à côté de la maison.

    Une butte de fraisiers au potager

    Une bassine en émail avec un autre pot à l'intérieur, pour faire un étage et que les fraises prennent plus facilement le soleil.

    Une butte de fraisiers au potager

    Trois fraisiers dans le pot du haut, 5 dans celui du bas, on a bien paillé car ça chauffe bien devant la maison en été, et comme on passe devant tous les jours, on ne risque pas d'oublier d'arroser, ou de tourner le pot de temps en temps !

    Une butte de fraisiers au potager

    Voilà, j'espère que ça vous donnera envie de vous lancer dans la culture de fraisiers si ce n'est pas encore fait, et que ça vous plaira :)
    Et puis, plus que ça, j'espère aussi que ça vous donnera envie de mener à bien des projets, mêmes petits, qui ont l'avantage d'être réalisables facilement,
    et quoi de mieux pour ça que de commencer en semant quelques graines ?
    Je trouve que le potager et le jardin sont de merveilleux moyens de se faire du bien, d'être fier de soi, d'essuyer des échecs évidemment, mais aussi d'apprendre de ses erreurs et d'en ressortir plein d'humilité et de nouveaux projets !

    Bref, le jardinage comme remède à la mélancolie et à bien des maux, ça vous parle ? :)

    Je vous souhaite un douce fin de journée,

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    EDIT : Comme vous avez été plusieurs à me demander les références du livre dont je vous parlais plus haut, je suis allée le prendre en photo et j'ai même fini par le retrouver sur le site de la maison d'édition, j'avais mal cherché, et bonne nouvelle donc : il est toujours édité !

    C'est le livre J'apprends à jardiner aux éditions Usborne.

    Une butte de fraisiers au potager

    Il est rempli de conseils pratiques adaptés aux enfants et même aux adultes voulant apprendre à jardiner.

    Il est joyeux et coloré, mais ce que j'aime surtout c'est qu'il aborde des thèmes qu'on ne retrouve pas forcément d'habitude dans les livres de jardinage pour enfants.

    Par exemple, les associations de culture,

    Une butte de fraisiers au potager

    ou bien la culture des choux asiatiques, ça change des tomates cerises et des fraises !

    Une butte de fraisiers au potager

    Bref, il est vraiment très chouette et j'ai appris beaucoup de petites astuces en le lisant, même si je jardine déjà depuis quelques années.
    (c'est juste dommage que la maison d'édition imprime ses bouquins en Chine, hum...)

    Une butte de fraisiers au potager

    Voilà, fin de la parenthèse :)

    Pin It

    8 commentaires
  • Il y a un an tout pile, au début du confinement, j'avais acheté un cours en ligne pour apprendre la broderie en relief.

    Je m'étais dit que ça me redonnerait envie de broder, que ça m'apprendrait de nouveaux points, et que ça m'occuperait pendant le confinement.

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...
    (clic sur la photo pour aller sur le site du cours en ligne)

    Le cours était en espagnol sous-titré anglais (non, non ce n'est pas une blague !) mais je m'étais dit que ça irait, puisque c'était des vidéos, on comprend généralement bien avec les images.

    Bon, et puis, évidemment, avec un bébé de quelques jours, 2 autres enfants en bas âge, une dizaine d'animaux, un jardin immense et des projets de potager version XXL, je n'ai évidemment pas eu une seule minute pour broder, je m'étais contentée de reporter le motif sur ma veste, et de la ranger dans un coin.

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Et puis cet hiver, l'envie est revenue. Je pensais surtout à ma veste que j'avais hâte de porter de nouveau, car je l'aime beaucoup, et je me suis promis de la terminer avant les beaux jours.

    Et j'ai enfin terminé !

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Alors quel bilan de ce cours de broderie ?

    J'ai adoré les explications, les points très détaillés et le fait que je pouvais revoir 50 fois le point si j'avais besoin.

    J'ai consigné dans un petit carnet les points que j'apprenais au fur et à mesure pour ne pas les oublier.

    J'ai trouvé Adriana Torres vraiment passionnée et passionnante, elle fournit des explications pour chaque point, parfois des anecdotes, j'ai énormément appris, des petites astuces parfois toutes bêtes mais qui changent beaucoup pour le rendu d'un point par exemple, ou même des détails que j'ignorais.

    Le cours permet d'apprendre les principaux points de broderie en relief (alors c'est apparemment surtout de la broderie brésilienne, car j'ai un livre de stumpwork à la maison et les techniques ne sont pas toutes les mêmes, m'enfin c'est du détail !), il y a des documents à imprimer, comme par exemple l'alphabet complet avec les points à employer.

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...
    (Nina fuego, la "fille du feu", bon, je ne sais pas si ça me correspond, mais c'était les mots proposés pour s'entrainer aux différents points !)

    Par contre, il n'y  a pas de dessin des points ou d'explications écrites (à part pour un point un peu plus technique, mais sinon tout se passe en vidéo, et j'ai trouvé ça suffisant en prenant des notes à côté).

    Et puis le cours est quand même en espagnol sous titré anglais, au début j'ai du bien bien m'accrocher pour suivre, et énormément me concentrer, et ce n'était pas toujours simple de trouver la traduction des points en français, d'ailleurs certaines fois j'ai traduit au pif. Mais bon, pour moi c'est du détail, car au final j'ai appris des nouveaux points dont j'adore le rendu et c'était tout l'objectif de ce cours.

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Pour info je l'ai payé une dizaine d'euros, c'est un peu moins qu'un livre sur la broderie, et ça m'a beaucoup plus appris que tout ce que je savais jusqu'à présent. Bref je suis conquise, et je pense me resservir de ce que j'ai appris pour broder un tas d'autres trucs !

    Et on en parle du rendu des points ? Franchement ?? ♥

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Je ne me suis pas hyper appliqué tout le temps, car parfois j'ai brodé le soir dans le noir et surtout car je déteste défaire ce que j'ai commencé donc je préfère que ce soit un peu moche plutôt que de tout recommencer, et puis car je me dis qu'on regarde rarement les détails, mais plutôt l'ensemble.

    Certains points ont nécessité 3 couches de fils, pour faire la "fondation" puis pour broder par dessus un point.

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    J'adore les petits pétales qui bougent,

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Les étamines de la fleurs qui sortent de la veste,

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    L'effet velours tout doux du point sur le i et le relief des feuilles des lettres N...

    Ce sont des points de broderie très traditionnels (certains même moyenâgeux !), mais le rendu est, je trouve, très moderne

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Bref j'aimais déjà beaucoup ma veste et maintenant je ne me lasse plus de la regarder ! Dommage que j'ai brodé dans le dos hihi...

    Et devant, il y a déjà tout plein de broderies dont je vous avais parlé l'an dernier dans cet article...

    De la broderie en relief sur ma veste en jean...

    Voilà, maintenant je vais me faire un plaisir de la porter dès que je sortirais !
    (bon quand on aura le droit de sortir, hem...)

    J'espère que ça vous plait autant qu'à moi, n'hésitez pas si vous avez des questions en commentaire, à propos du cours ou de la broderie, ou de n'importe quoi d'ailleurs !

    Je vous souhaite une très belle fin de journée

    ♥ Bises ♥

    Chloé

    Pin It

    10 commentaires
  • Comme vous avez été plusieurs à me demander la recette, voilà comment on fait des rouleaux de printemps au Terrier !

    Alors déjà, je préfère vous prévenir, ce ne sera pas la recette "traditionnelle" si tant est qu'il n'en existe qu'une seule, car on fait en fonction de ce qu'on a dans le frigo, de ce qui est de saison, et de ce qu'on aime :)

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    Plutôt qu'une recette très formelle, je préfère vous donner les bases et après vous faites avec ce que vous aimez/avez, c'est d'ailleurs pour ça qu'on aime autant en faire : on met un peu ce qu'on veut dedans, et ça fait manger des légumes crus et donc pleins de vitamines :)

    D'ailleurs, en réalité, c'est le troisième printemps où je me dis qu'il faut que je vous partage notre passion pour cette recette, j'ai donc pris des photos au printemps 2019, puis l'an dernier j'ai repris des photos, et encore cette année, donc vous aurez un joli mélange de photos qui s'étalent sur 3 ans !

    Il vous faut donc :

    • des feuilles de riz (plutôt des grandes, mais si vous avez des petites ça vous fera juste des petits rouleaux de printemps !), ça se trouve au rayon cuisine du monde, ou en magasin bio.
    • des légumes à mettre dedans : carotte, radis, betterave, concombre...
    • de la salade (on a mis de la mâche du jardin cette semaine, c'était délicieux !)
    • des vermicelles de riz (rayon cuisine du monde, toujours)
    • des pousses de haricot mungo (ou pousses de soja)
    • des feuilles de menthe

     

    Une fois de plus, cette liste n'est pas exhaustive, et il ne faut pas hésiter à faire avec ce qu'on a, on ne met pas toujours de vermicelles de riz dedans car on pense rarement à en acheter, on ajoute parfois des lamelles de tofu et c'est délicieux, quand on n'a pas de menthe, on met de la coriandre... On a même testé cette semaine de mettre du kimchi (du chou fermenté à la coréenne) et des pâquerettes pour faire joli (c'est comestible !).

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    Alors, pour le déroulement de la recette :

    •  Si vous voulez mettre des vermicelles de riz, il faut généralement les faire tremper 5 min dans de l'eau bouillante (ou les faire cuire, selon les marques, il faut faire selon les indications du paquet)
    • On hache tous les légumes en bâtonnets fins. On n'hésite pas à faire participer les enfants qui adorent éplucher les carottes, et nous on a tendance à râper une partie des carottes car notre fille a du mal à mâcher quand elles sont en bâtonnets, donc on fait 2 versions.
    • On lave la salade et la menthe, on égoutte les pousses de haricot mungo et on dispose tous les ingrédients à proximité pour que ce soit facile de former les rouleaux ensuite.

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • On prépare un plat assez large pour contenir les feuilles de riz (un plat à tarte c'est l'idéal pour nous), et on met de l'eau tiède dedans (pas bouillante). Cela va servir à faire ramollir la feuille de riz avant de la garnir. Je vous conseille de garder la bouilloire à proximité pour ajouter de l'eau chaude de temps à autre, car ça refroidit assez vite.
    • L'idéal c'est d'avoir une grande planche en bois sur laquelle on va faire les rouleaux, car j'ai remarqué que la feuille de riz s'enroule parfaitement sans coller. (ci-dessous, ma fille fait ça sur une assiette, ça fonctionne aussi)

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • Bon, donc, on y va. On trempe une première feuille de riz dans le plat d'eau chaude, on patiente quelques instants, juste pour que la feuille commence à s'assouplir mais pas trop, sinon elle devient collante, et se déchire et c'est la cata pour la remplir. Il faut qu'on ait l'impression que c'est encore dur, ça va s'assouplir tout seul au fur et à mesure que vous allez garnir.

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • On la place encore mouillée sur le plan de travail, et on va garnir en bas au milieu, en empilant les ingrédients dedans. On commence généralement par la menthe, puis la salade, et ensuite les légumes, les vermicelles... On remplit suffisamment pour que ce soit bien généreux, au pire s'ils sont trop grands, on pourra les couper en deux avant de servir :)

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • On va procéder au pliage : d'abord on rabat la partie du bas vers le haut...

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • Ensuite on replie les côtés...

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • Et on termine par rouler le tout vers le haut, en serrant vraiment bien.

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    • Et voilà, c'est tout ! Il n'y a plus qu'à disposer sur une assiette de présentation. Si on veut, on peut les couper en deux avant de servir, je trouve ça plus joli et on voit tout ce qu'il y a dedans :)

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    Et la recette de la petite sauce délicieuse qui va avec (à n'oublier sous aucun prétexte !) :

    • 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz (ou de cidre si vous n'avez pas)
    • 1 cuillère à soupe de sirop d'agave (ou de sucre si vous n'avez pas)
    • 1 cuillère à soupe de sauce soja
    • 4 cuillères à soupe d'eau
    • un peu de coriandre hachée et si on veut un peu d'ail

    Il suffit de tout mélanger et de doubler les doses si besoin :)

    Recette des rouleaux de printemps (et la petite sauce qui va avec !)

    On adore vraiment faire des rouleaux de printemps à la maison, c'est assez rapide quand on s'y met tous, il n'y a pas de cuisson, donc quand c'est fini, hop on mange directement, on met ce qu'on aime et on n'hésite pas à adapter les ingrédients pour chacun, comme ça tout le monde se régale avec ce qu'il aime !

    C'est vraiment l'incontournable quand il nous reste quelques carottes dans le frigo, un peu de salade au jardin et des restes, et hop un repas de prêt !

    Voilà, j'espère que ça vous plaira, n'hésitez surtout pas à me dire si vous testez, et si vous essayez d'autres ingrédients, ou bien à me laisser un commentaire si vous avez une question :)

    Je vous souhaite un doux weekend,

    ♥ Je vous embrasse ♥

    Chloé

    Pin It

    14 commentaires